Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 1 - 2017 - sujets 2 et 3

2ème sujet

 //p7.storage.canalblog.com/76/12/928353/86159592_o.jpg

J’ai beaucoup d’amour pour les chênes.

Ils me protègent jour après jour

Parfois ombres sur les fontaines,

Ce sont mes amis depuis toujours

 

Lorsque je suis près d’une tombe

Ils sont les seuls à me consoler

Même s’il arrive que je tombe,

Je sais qu’avec eux, je peux parler.

 

Ils ont la beauté universelle

Celle qui fait parfois d’eux de vrais géants

Et quand sur eux la pluie ruisselle

Elle renvoie mes soucis au néant.

 

Le soleil sait très bien faire luire

Les glands que les oiseaux vont semer

Et ceux-là en germant vont produire

Des petits que les miens vont aimer

 

Auprès de l’un d’eux, quelques ruines

Dissimulent mon plus beau secret

Tout autour de belles collines

Comme un écrin cernent la forêt

 

Les hommes ont bâti quelques dômes

Les chênes les ont entendu chanter

Cela a fait fuir tous les fantômes

Qui n’aiment pas qu’on vienne les visiter

 

Sous leurs branches, de mauvaises nouvelles

Ont donné naissance à bien des pleurs

Dans les yeux de demoiselles, si belles,

Qui aspiraient à des jours bien meilleurs.

 

Elles avaient fait tant de sacrifices

En espérant que reviendrait la paix

Mais la guerre ne trouve jamais propice

De renoncer au sang bien épais

 

C’est ainsi que des hommes meurent

En rêvant d’un meilleur avenir.

Les chênes qui voient tout demeurent

En rêvant du Paradis bénis.

 Image result for images de guerre

Où les générations futures

Feront tout pour qu’enfin éclos

L’amour inonde chênes et frênes

Et que refleurissent les doux baisers

 

3eme sujet

 //i45.servimg.com/u/f45/11/65/54/02/souris10.jpg

Pour fêter la nouvelle année, ils auraient mangé de bon appétit la succulente dinde et ses marrons. Dehors le soleil brillait de mille feux lorsqu’arriva, la voiture des ratisseurs. Ce n’était ni le jour ni ‘heure, mais la femme avait hurlé en voyant la petite souris. Ses cris étaient si forts, qu’ils avaient masqué l’explosion du bâtiment d’à côté.

 

C’est l’envol des plumes qui alerta les invités. Le gamin inaugura son appareil photo, reçu à noël, et fut ravi par cette animation imprévue qui clôtura ce déjeuner pendant lequel, il s’était fermement ennuyé.

 

Maridan lundi 17/01/2017



25/01/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres