Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 13/01/2015 par Alex

Deux façons d’écrire avec les mêmes mots :

Vouloir/ prendre/ opinion/ bouger/ comme/ volupté/ public/ cadavre/ occasion/ nocturne

 

L’homme se dévisage dans le miroir. Intensément. Son regard sombre se reflète dans les derniers rayons du crépuscule. Que cherche-t-il à voir ? Immobile devant son reflet, silencieux. À quoi bon vouloir ?

La nuit tombe, seul un ersatz de son visage est visible à présent. Soudain, un mouvement ! Fugace. La tête s’est baissée, l’homme regarde ses pieds. Il se prend dans ses bras, dans une étreinte douce et rassurante.  Une étoile vient d’apparaitre. Dans sa pâle clarté, les traits de l’homme semblent envahis d’une étrange mélancolie.

Il est l’heure. Il le sait. Celle d’affirmer ses choix, de défendre ses opinions. Quelles que soient les conséquences. Une seule voix peut faire bouger les lignes, lui expliquait son père. Si on sauve un seul homme, c’est comme si on sauvait l’humanité entière. Cet adage résonne dans son esprit, tentant de lui faire oublier sa peur. Il est accroupi maintenant. Le visage recouvert de noir. Le silence a fait place à un bourdonnement indéfinissable. Une rumeur qui enfle et qui le remplit de crainte. La volupté ou plutôt l’âpreté de la mort l’appelle. Il sort à découvert. De nombreuses personnes hurlent, paniquées. Elles ressemblent à un public de théâtre sauf que les comédiens sont des cadavres étalés en une gigantesque fresque d’horreur. Il voit une occasion unique. Il se dresse.  Il court. Il attrape la main du vieil homme et le traine à l’abri.  Des sifflements le surprennent au milieu de cette terreur nocturne. Il le sent. Il est touché. Une main ridée lui attrape la joue et efface une larme. Ils sont vivants…

***************

Étrange devoir que le fait de vouloir

Prendre position, exprimer une volonté, affirmer son opinion

Myriade de choix pour multiples chemins

Bouge avec moi comme un seul poing

Il est dressé, symbole de liberté

Mais un sourire lui rend sa volupté

Unité trompeuse d’un public spectateur

Il tient à chacun de transformer le leurre

Derrière les cadavres d’une marche mémorable

Unique occasion de créer un havre

Petit interstice, mais belle cicatrice

Faites que ces chants nocturnes

Se confirment dans les urnes !

 

Alex 13/01/2015



14/01/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres