Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier N°11 - 1er sujet

Ya pihi irakema* mon irrésistible matou

 DSC00065.JPG

Tu es arrivé dans ma vie peu après l’annonce de mon cancer du sein. Mon dalmatien chéri t’a pris sous son aile et il t’a éduqué. À son contact, tu es devenu un chatchien. Tu grognes devant l’intrus, tu attaques les volatiles qui s’en prennent à tes amis les poules. Gare au rat intrépide qui essaie de leur prendre leur grain, car aussitôt tu lui sautes à la gorge et tu me le ramènes tel un trophée.

 

Tout le temps qu’a duré mon traitement, tu t’es révélé être un chat câlin, tendre et je passais des journées entières à te caresser.

 

Puis un jour, le cancer a été éradiqué et c’est toi mon petit loup qui est tombé malade. Tu avais contracté une forme de virus qui ressemblait beaucoup au typhus. Pendant deux mois, le vétérinaire et moi avons lutté à te garder en vie. Tu étais un squelette ambulant et j’avais très peur de te perdre. Mais, toi aussi, tu as fini par t’en sortir, pour le plus grand plaisir de Vasco, ton papa chien. À partir de là, tu es devenu un coquin. Plus moyen de te câliner quand je voulais. C’est toi qui décidais. Alors en désespoir de cause, je demandais à Vasco d’aller te chercher et mon brave chien te ramenait dans sa gueule pour mes câlins intempestifs. Ce qui je dois l’avouer et mettais très en colère et tu ne manquais pas de me mordiller pour me le dire.

 

Un jour, cet amour de chien nous a quittés. Tu as été très malheureux et tu es redevenu un chat très câlin. Ton copain de jeu te manquait terriblement, à moi aussi, mais pour d’autres raisons. Petit à petit, nous avons reconstruit notre vie sans lui et aujourd’hui, si tu as conservé pas mal de traits de caractère que Vasco t’a transmis, tu es devenu un beau chat, fier et arrogant, comme il se doit, mais aussi tendre et affectueux dès que tu me vois sans force, couchée ou simplement prostrée dans le canapé. Alors dans ces moments-là, tu es le plus merveilleux des compagnons et ce petit mot aujourd’hui c’est pour te dire que je t’aime infiniment mon voyou.

 

Ton meilleur copain aujourd’hui c’est mon homme qui a remplacé Vasco dans vos jeux. Dès qu’il rentre du travail, il joue avec toi, te taquinant jusqu’à ce que tu demandes grâce et que tu t’allonges sur ses jambes et moi, à vous vois là, tous les deux si complices, je me dis que j’ai beaucoup de chance de vous avoir.

 

Maridan 30/09/2016

 

« Ya pihi irakema » (traduction : J’ai été contaminé par ton être - Signifie je t’aime chez les indiens d’Amazonie.)

DSC00092.JPG



30/09/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres