Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Tithem a relevé le défi de Sandra DULIER

Alain est encore dans ses pensées sans PLÉNITUDE aucune, car il sait qu'elle va venir le rejoindre chez lui, contre son gré. Voici Clotilde une  ROSE à la main et une gravure à son attention. Une photo de LIBELLULE au-dessus d'un champ de blé aussi jaune que cet affreux chemisier qu'elle porte. Elle ne cesse de le courtiser.
 
Il adopte alors une ATTITUDE de dédain. Va-t-elle comprendre qu'il ne veut pas de son AMOUR ? Mais il se doit d'être poli avec elle. C'est la fille de la meilleure amie de sa mère. Une famille qui a des mœurs qui sont tellement psychorigides que l'on pourrait les comparer à des PHARISIENS.
Il a sa petite idée derrière la tête, ce jour-là, pour lui enlever tout ESPOIR. C'en est presque JUBILATOIRE. Il a pour objectif de la faire fuir loin, très loin de lui. Il l'invite à aller sur la CORNICHE qui surplombe la maison.
Les voilà assis sur un rocher chacun. Il en a décidé ainsi pour mettre de la distance. Là, il lui dit qu'il va lui raconter une histoire.
Il se dit alors qu'elle comprendra enfin qu'il ne l'aime pas.
 Afficher l'image d'origine
« J’ai fait un rêve FÉERIQUE hier soir » lui dit-il.
« Il faisait jour, le ciel était BLEU AZUR. Des fleurs de JASMIN caressaient mes narines. Sur un lac, des NÉNUPHARS embellissaient le paysage.
Puis, d'un coup, là nuit tomba. Des BOUGIES illuminaient une clairière. Le SILENCE était tel que j'entendis dans les feuillages la venue d'une dame vêtue de voile blanc.
Avec DOUCEUR, elle me fit faire le SERMENT ABSOLU de ne rien répéter de ce qu'elle allait me confier. Miranda, ma bien-aimée, était déjà promise. Je me revis la bouche cousue de fil blanc tant le secret était dur à garder. Je ne pouvais la reconquérir que par des subterfuges que la dame blanche allait me donner. Elle me révéla que son père allait tomber a l'eau, de son bateau, lors de sa partie de pêche à la rivière. Elle m'indiquerait le jour et l'heure, afin que je vienne à son secours. Lui ayant sauvé la vie, il me proposerait d'être son gendre.
Alors seulement, dans le ciel,  je vis apparaître le DOUX visage de Miranda qui me souriait. C’était un signe. Je me réveillais avec le sourire. »
 
Clotilde avait écouté avec beaucoup d'HUMANISME l'homme qu'elle espérait être le sien. Alors  comme ça, il vivait SECRÈTEMENT une PASSION pour une femme qui vivait dans un village a une heure de route de chez eux. Voilà pourquoi elle n'avait rien vu.
 
Il lui dit encore : « tu sais, les rêves sont nos désirs inconscients. Celui-ci ne fait que confirmer que mon amour pour Miranda n'est pas un caprice. C’est à toi seule que j'ai raconté ce rêve, je voulais donc t'en faire part, car je connais tes qualités d'écoute qui me sont précieuses. »
 
Clotilde ne dit mot. Les pétales de roses tombèrent un à un et la libellule s'envola.
 
Tithem  4/06/2016


09/06/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres