Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

un avant goût de mon quatrième bouquin

Ambrosia.jpg

Ambrosia était au jardin des cafés. Elle aimait cet endroit de manière viscérale. Tout ici l’enchantait, les couleurs intenses du feuillage, les petits fruits ronds et rouge, plutôt grenat d’ailleurs. Son Ivanescence avait jalonné ses longs cheveux bruns des fruits du caféier qui apportaient dans l’opulente chevelure bouclée des touches de vert bouteille et de rouge sang. Son visage, telle une opaline diffusait sur le feuillage comme une lumière céleste. La voir donnait un plaisir infini comme celui que l’on peut avoir en regardant une œuvre d’art. Elle songeait à son amie Bélangèle prise entre un père diabolique et une sinistre goule bien décidée à mettre un terme à sa jeune vie.

Ses sœurs, les Nymphes, et elle-même n’avaient aucune idée sur la façon de lui venir en aide. Mais ce qu’Ambrosia savait c’est qu’elle n’allait pas laisser l’Obscur gagner ce combat. Après moult réflexions, elle prit la décision de se rendre sur Siréna. La fée Arbrelle avait un vieux compte à régler avec le père de la petite. Avant de partir la rejoindre, elle devait transférer les rênes de son royaume à l’une de ses filles, les hyades.

Lorsqu’elles furent toutes devant elles, elle leur parla de sa mission :

« Chères enfants, la saison des pluies va bientôt commencer et vous allez avoir beaucoup de travail, j’aurais aimé être parmi vous, mais cela ne sera pas possible. Je vais donc confier le rôle de vous encadrer à Ezilise, la seconde hyade la plus âgée après moi. Ecoutez là et aidez là de votre mieux pour la récolte des cafés, qui arrivent à terme, et la mise en route des pluies. Apprenez de sa sagesse légendaire. J’espère être de retour parmi vous très vite. »

Le silence avait suivi cet adieu. Elles se pressèrent autour d’elle pour lui témoigner leur affection. Ses filles étaient soudées, leur monde était l’un des plus beaux des mondes magiques. Elle partirait l’esprit tranquille. Ezilise était digne de confiance et sans doute la plus sage des Hyades. Elle quitta le temple et se rendit chez sa sœur Hypomen, une Danaïde.

« Chère sœur, pourras-tu m’aider à passer par les enfers ? J’aimerais rejoindre Arbrelle au plus vite. Bélangèle est en danger. »

« Si tu passes avec moi par les ténèbres, nous y serons en deux heures. »

« Alors je t’y suivrai. Ezarel pourra-t-il déceler notre présence ? »

« Lui non ! En ce moment, il ne quitte pas la goule des yeux. Il craint pour la vie de sa fille. Il ne te verra pas, cependant, l’Abominable, lui, te détectera. Il a le pouvoir de vue élargie et je suis à peu près sûre qu’il saura deviner les raisons de ton déplacement à travers son univers. Nous pourrions utiliser la magie pour nous dissimuler, car une Nymphe en enfer ne passera pas inaperçue. »

« Non surtout pas, la magie ne peut être utilisée qu’avec discernement. Et puis, Arbrelle sait lire les traces de notre magie des éléments, je ne veux pas qu’elle pense que nous la rencontrons à défaut. Nos magies liées seront bien plus puissantes. Nous utiliserons nos sortilèges pour renforcer les siens. »

« Chère Ambrosia, ta sagesse est légendaire. Tu es la plus âgée d’entre nous et une fois de plus tu avances avec prudence. Nous ferons donc comme tu le souhaites. Je vais prévenir mes filles qui contrairement à moi ne peuvent quitter les enfers. Nous passerons donc par le temple pour rejoindre Arbrelle. Cela prendra un peu plus de temps, mais nous irons en toute sécurité. L’armée des ombres ne pourra pas déceler notre présence. »

« Merci Hypomen, je te revaudrai ce service. »

Une heure plus tard, Hypomen était de retour au temple. Elles passèrent ensemble la porte céleste et après un voyage intersidéral, elles se retrouvèrent non loin d’Arbrelle qui, comme à son habitude, était juchée sur son arbre mort face à la mer d’Albâtrie. Elle sentit leur présence, se retourna et vint à leur rencontre.

« Bonjour les amies, que me vaut le plaisir de votre visite ? »

« Bonjour Arbrelle, nous sommes venues à ta rencontre car Bélangèle a besoin d’aide pour récupérer la pierre de Lune. L’Obscur et la Goule sont sur sa trace et le danger est très grand pour elle. La Goule a prit possession du corps de l’une des jumelles de Moonia. Nous sommes très inquiètes. »

« Détruisez la Goule ! »

« Impossible sans tuer Asphaline qui est son hôte. »

« Que voulez-vous de moi ? »

« Connais-tu un charme capable de sortir la goule de son enveloppe charnelle ? »

« Peut-être, mais Félonia est mortelle dans ce corps, sortie, elle redevient bien plus dangereuse. De plus en vous opposant à elle, vous provoquez l’obscur. En êtes-vous bien conscientes ? Êtes-vous prêtes à affronter son courroux ? »

Hypomen et Ambrosia se regardent. L’Obscur tout comme Félonia, la Goule, ne sont pas ennemis à prendre à la légère. L’histoire des Nymphes est peuplée de drames liés au Ténébreux. Oui mais voilà, pour sauver l’élue, elles vont devoir l’affronter. Alors dans un même élan elles répondent en cœur à la fée :

« Oui, nous sommes prêtes ! Nos vies ne comptent pas. Bélangèle doit poursuivre sa mission, coûte que coûte, c’est tout l’avenir de notre galaxie qui est en jeu dans ce combat. Toutes les Nymphes se joindront à nous en cas de conflit majeur. »

« Très bien, suivez-moi, il nous faut rejoindre Moonia rapidement. Nous passerons par l’Ephorel. Les Elfes me doivent un service, ils accepteront sans doute de nous aider. »

Pour les Nymphes c’est une grande nouvelle. Elles n’ont jamais, jusqu’à présent, entendu dire que des Nymphes aient pénétrées ce royaume ancestral. Les Elfes conservent jalousement leurs secrets. Arrivées sur place, elles sont accueillies par Epholis le Maître des lieux.

« Quelle merveilleuse surprise Arbrelle, me présenteras-tu tes charmantes amies ? »

« Bien sûr Epholis, voici Hypomen Maîtresse des Danaïdes et Ambrosia Mère des Hyades. Toutes deux ont quitté leurs mondes pour prêter assistance à notre jeune élue. L’Obscur a entreprit de la détruire. J’ai pensé que vous pourriez peut-être nous aider. En unissant nos forces, nous devrions pouvoir contrer le Funeste. Accepteras-tu de nous aider avec tes Elfes ? »

« Allons chez moi, vous me raconterez ce qui vous a conduit ici. »

Arbrelle amusée remarque le regard appuyé de son ami sur la charmante Ambrosia. Il a déployé son glamour et les Nymphes en sont troublées. Dieu merci le glamour des Elfes n’a pas d’effet sur elle. D’après les textes anciens ont n’a jamais vu un Elfe uni à une Nymphe depuis la naissance des mondes magiques. Elle ne peut s’empêcher toutefois de remarquer qu’Ambrosia dévisage avec insistance Epholis. Il faut dire que l’Elfe est magnifique. Il est grand presque trois mètres ce qui rend une union entre eux possible.

Ambrosia mesure au moins deux mètres cinquante. Il porte une chevelure d’une blondeur ensoleillée, qui lui descend jusqu’aux fesses, aussi lisse que celle d’Ambrosia est bouclée. Ils offrent l’image d’un couple absolument parfait.

Soudain, sous les yeux médusés d’Arbrelle et d’Hypomen, l’Ivanescence d’Ambrosia s’est mise en mouvement. La voici qui tresse ensemble, les cheveux d’Ambrosia et d’Epholis. Ils semblent n’avoir rien remarqué. Une immense natte brune et blonde balaye à présent le dos du couple. Les deux amies s’interrogent par voix télépathique. C’est Arbrelle qui commence :

« J’ignorais que les Ivanescences coiffaient les hommes, tu l’as déjà vu précédemment ? »

« Jamais, cette fleur ne vit que dans les chevelures de femmes. Ce qui arrive là est inhabituel. Je crois que nous allons assister à quelque chose de totalement inédit dans notre histoire. »

Pendant ce temps, le couple continue à avancer au cœur du bois. Surprise la fée voit l’Ivanescence, après avoir tressé leurs cheveux ensemble, déployer une guirlande de petites feuilles  roses poudrées qui s’agitent sous le souffle du vent.

Enfin, ils arrivent à une immense clairière dans laquelle trône un arbre gigantesque. Ils se retrouvent devant une immense baie vitrée qui montre une salle étincelante où de nombreux Elfes vont et viennent sans se préoccuper de leurs présences.

Lorsqu’Epholis s’approche de l’arbre, une porte apparaît et s’ouvre. Lorsqu’il se penche pour entrer, il remarque leurs cheveux tressés ce qui les lient ensemble. Ambrosia a les joues qui ont rosi sous l’effet de la surprise. Elle ignorait que son Ivanescence pouvait jouer les entremetteuses. Epholis sourit amusé, semble-t-il par la situation. Curieusement l’arbre semble avoir prit la mesure du phénomène car la porte s’est élargie pour les laisser passer ensemble. Mais avant qu’Hypomen et Arbrelle ne soient passées, elle s’est refermée.

Le couple leur fait face derrière la vitre.

« Chères amies, ne soyez pas fâchées. Quelque chose d’inhabituel vient de se produire. Le conseil elfique va devoir se réunir pour voir quelles seront les conséquences de ce lien qui nous unit à présent. Suivez mes gardes, ils vont vous conduire à un lieu de repos. Notre aide vous est acquise, soyez en assurées. Nous donnerons à Ambrosia le filtre qui lui permettra de vaincre Félonia, la goule. Mais des noces doivent être célébrées et nous n’en avons jamais eu de ce genre. Les oracles seront consultés. Vous assisterez à la cérémonie. Soyez patientes, ce ne sera pas long. »

La vitre s’est obscurcie et semble à présent recouverte d’écorce.

« Arbrelle, je ne crois pas qu’Ambrosia puisse épouser un Elfe. Cela ne s’est jamais vu. Que vont devenir ses Hyades sans elle ? »

« Calme-toi Hypomen ! Attendons de voir ce qui va arriver avant de nous affoler. Le but de notre mission est atteint. Les Elfes vont nous aider à sauver l’élue. Je leur fais confiance, tu verras rien de mauvais ne sortira de cette historie là. Notre mission est accomplie, laissons à Ambrosia le soin de choisir son destin. N’oublie pas qu’elle est la plus ancienne des Nymphes. Et puis l’Ivasnescence est douée de raison, si elle a conclu cette union, cela doit avoir du sens. Nous l’avons vu, nous savons que c’est possible. Allez viens, le garde est arrivé, il est temps de nous reposer.

Maridan GYRES – 11/09/2013



15/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres