Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 21 - 2022 - Sujet 8

a21s8.jpg

 

Ma tendresse, ma très chère,

Je t’adresse ce pli épistolaire,

Il parle de nos liens amoureux,

De ce désir heureux.

 

C’est une flamme qui s’allume,

Elle grandit puis s’embrase,

Et c’est mon cœur qui se consume

Sous l’effet de tes baisers.

 

Quand tes pulpeuses lèvres,

Viennent sur les miennes se poser,

Je ressens comme une fièvre,

Appréciée par tes baisers.

 

La chair est si fragile chez les hommes,

Difficile à apaiser,

Surtout quand on lui donne,

Une rafale de baisers.

 

Qu’il est bon quand on s’amuse,

Quand nos lèvres vont s’effleurer,

C’est un acte qui ne se refuse,

J’adore tes baisers.

 

C’est ainsi que l’amour sonne,

Il serait fou de le briser,

C’est une faveur qui se donne,

Que de partager nos baisers.

 

 

Je te dirai bien des choses,

Lorsque je rentrerai,

Avec une brassée de roses,

Qu’en bon galant, je t’offrirai.

 

François A.

 

 



09/01/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 405 autres membres