Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2023 - Sujet 3

 

 

LA JOURNÉE D’UN CHIEN


a8s3.jpeg
Je me présente je me surnomme Taxi. Je suis une petite boule de poil très obéissante avec toutes les qualités qu’on demande à un chien. Je suis l’animal de compagnie le plus fidèle. Du moins ce n’est que mon point de vue. Chaque matin après avoir pris son café, mon maître agite la laisse devant mon nez pour me faire comprendre qu’il est l'heure de la promenade. Il suffirait tout simplement qu’il me parle avec un langage simple au lieu de mimer avec des gestes bêta. La balade matinale est pour moi le moment incontournable de ma journée. J’aime courir, sentir, faire des mini-pauses, partager un moment agréable avec mon maître.

 

Après notre balade vers 10h30 j’ai ma petite friandise en attendant l’heure du repas. Ensuite je pars me reposer dans ma panière qui se trouve au salon près de la télévision. Si toutefois j’entends un bruit anormal, je sursaute, moi la petite boule de poil. J’aboie et je m’agite prêt à bondir.

Vers midi lorsque j’entends la batterie de cuisine retentir, je tends l’oreille car je sais que le repas n’est pas très loin. J’ai pour habitude de m’installer sur une chaise en bois recouverte d’un coussin à coté de mon maître. Je ne rate rien du menu même si je ne dois pas bouger le moindre poil.
J’attends sagement la fin du dîner plus précisément l’heure du café, car c’est à ce moment précis que mes croquettes sont servies dans ma gamelle au pied de mon patron.
Ensuite, je fais une sieste bien méritée qui dure parfois plusieurs heures. Tout dépend si mon maître s’absente ou pas. De temps en temps, je voyage de la cuisine jusqu’au salon et je fini le nez collé contre la vitre afin de voir passer les gens dans la rue. Parfois lorsque mon maître est assis sur son canapé, je m’approche et je me colle à ses jambes. Il nous suffit juste d’un regard pour se comprendre. Il me caresse en me parlant comme si j’étais un humain. Et pour le remercier, je lui touche les mains avec ma truffe chaude et humide et je finis par lui donner ma patte.
En fin d’après-midi si le temps le permet il m’emmène à nouveau faire un petit tour autour du terrain de foot, la laisse dans sa main droite et un petit sac à crotte dans celle de gauche. Ma réflexion m’amène à dire: « POUF heureusement que je ne suis pas un être humain car le ramassage de crotte c’est pas pour moi: » Moi je les déposes là et basta.

A l’heure du souper, nous sommes installés tous les deux devant le petit écran, lui sur son canapé, sa soupe et son assiette de fromage devant lui sur la table basse et moi dans ma panière avec mes croquettes près de moi sans oublier mon bol d’eau.

L’heure du couché arrive lorsque mon maître éteint la télévision. Je me précipite dans la chambre et j’attends sagement qu’il se couche après avoir passé dans la salle de bain. Puis dès qu’il est bien installé au fond de son lit , je saute à ses pieds sur ma couverture et je ne bouge plus jusqu’au petit matin.

 

Il est là le bonheur avec ses moments de complicité, de tendresse, d’écoute, de partage.
Connaissez-vous un maître qui est digne d’être adopté ? Moi j’en connais qu’un et c’est le mien.


TAXI



01/06/2023
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 465 autres membres