Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 11 - 2024 - Sujet 1

 

LMDM 2024-11-1

24 mots imposés

(10 Juin 2024)

 

 

Le Chanteur

 

Lunettes Ray-Ban sur le nez, montre OMEGA Speedmaster Mark III au poignet, sortant au petit matin de la boîte de nuit « Le Cléopâtre » à BLOIS au volant de ma MATRA Bagheera jaune, prodigieuse voiture révolutionnaire des seventies avec ses étonnantes trois places à l’avant, je méditais sur mon époustouflant destin, quelque part entre ciel et terre.

 A11s1.jpg

Oh, je n’étais pas Napoléon, je n’avais pas songé à conquérir le monde, ni à parcourir la planète comme Tintin, d’Istanbul à Shanghai, ni espérer me rendre sur Mars, comme Neil Armstrong au pas léger sur la lune.

J’avais commencé humblement, en culotte courte entre un père chromeur de métaux, mes deux sœurs et ma mère au foyer, qui faisait appel à moi pour l’aider en cuisine, où j’officiais, râpe à gruyère à la main pour napper les macaronis au gratin que nous mangions chaque vendredi.

Et gare à la tenue à table, mère n’hésitait pas à nous gourmander à ce sujet.

Une passion discrète me tarabustait intérieurement : la chanson française.

Quand j’ai commencé avec « Chez Laurette », j’étais lilliputien face aux géants de l’époque, conscient de l’abyssale distance qui me séparait de mes modèles, et craignait de me retrouver comme beaucoup au cimetière des artistes ratés.

 A11s1b.jpg

Mais j’étais opiniâtre et j’ai su m’entourer, mon éventail vocal et artistique s’est développé et le succès est arrivé : « Wight is Wight », « Que Marianne était jolie », « Les Divorcés », « Le chasseur », « Le Loir-et-Cher » et tant d’autres.
« Pour un flirt » a même été Numéro Un à Berlin !

J’ai eu une vie de dingue, quand j’étais chanteur !

 

JeanBat

 



18/06/2024
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres