Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 11 - 2019 - 1er sujet

Karima.jpg

Les amants de Vienne


Ce soir, dans ce bar se sont retrouvés deux vieux amants qui   se sont donnés rendez-vous.   Assise autour de la table, elle le dévisage cela faisait longtemps   qu'elle ne l'avait pas vu.    Elle le trouve toujours aussi   séduisant.

 

Il la dévisage avec les mêmes yeux qu’il y a trente ans. Il y pensait   souvent à cette fille...    Il lui lance d’une voix douce :

 

  • Tu es   encore plus belle qu’il y à... Je ne t’ai jamais oublié, tu sais !

 

Kate, remarque le canari bleu est accroché au rideau Bizarrement   ...    Elle part d’un fou rire…

 

 

  • à toi !
  • Ah !   J'ai cru que   c'était une tradition de ce…
  • Tu es toujours un grand séducteur… Je vois que les années ne   t'ont pas changé.
  • Baisse les yeux, lui murmure-t'elle.   Moi aussi, je ne   t’ai jamais oublié, j’ai failli ne pas venir. Lui avoue-t’elle a mi-voix.
  • Oh non ! pourquoi donc ?
  • Tu sais bien, que… fait-elle en  baissant les yeux.
  • Je ne t’en veux pas, j’ai compris ton geste.

Et oui il l’a   compris, elle l'a protégé par amour, de cet homme qui avait juré de le   tuer, s’il osait poser encore une fois les mains sur sa fille…

 

  • Alors tu ne me détestes pas ?
  • Non ! lui fait-il en éclatant de rire …
  • Je suis heureuse de l’entendre.
  • Et moi, je suis heureux que tu sois venue ... Rappelle-toi ma douce   de cette phrase que tu disais toujours « Donne sans compter, sans    arrière-pensée et tu verras le monde plus beau »
  • Oh mon Dieu, tu t'en souviens encore ! lui fait-elle en déposant sa   tasse de café sur la table.
  • Comment pourrais-je oublier ces merveilleux moments que nous avons   passé ensemble. Il se dit à lui-même... j’étais venu à Vienne    pour devenir Médecin et j’ai trouvé l’amour ...

Elle  se dit que cela résume bien leur histoire, nous avons vécu cet   été comme si c'était le dernier jour de notre vie. Comment on dit « Vis chaque jour comme s'il était le dernier » elle avait   rencontré ce jeune homme venu d' Afrique faire des études de médecine.    Il travaillait pour son père dans cette petite épicerie, au premier   regard elle l’avait aimé…


Elle n'avait que 18 ans, lui 21 ans. À cette époque c'était mal vu. Une blanche… Amoureuse d'un… C’était impensable. On dit   que le premier amour ne s'oublie jamais. C’est donc vrai ! La   phrase de sa fille lui revient à l’esprit « Un petit brin de folie ne    nuit pas » Maman … Alors elle avait accepté ce rendez-vous de la   deuxième chance. Comme lui avait dit sa fille …

 

  • Aujourd’hui, je peux te faire découvrir mon Afrique, plus rien   ne peut nous en empêcher… Voudras-tu m’accompagner ? Kate.
  • Oui, et oui. Elle a les   yeux qui pétillent de joie.

Ce soir dans ce bar les amants   de Vienne, se sont retrouvés pour danser la valse du bonheur.

 

Karima



04/05/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres