Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2021 - sujet 1

 

Gilles et le Géant


Gilles marchait d’un bon pas. Il savait fort bien que dans le monde l’avenir n’appartient qu’à ceux qui se lèvent tôt.  Aussi, aux premières heures du jour, il avait quitté sa belle chaumière très proprette, alors que le soleil avait du mal à percer les nuages accrochés aux cimes de la montagne, il s’était saisi de sa besace et avait entrepris son déplacement sans tarder. La forêt était encore sombre, mais il la connaissait si bien que même dans la nuit il aurait pu la traverser sans encombre Soudain un oiseau noir énorme, un bel et vieux corbeau, frôla son épaule en poussant un croassement épouvantable.

 

Gilles sursauta, passa sa main dans ses cheveux gris et rares qu’il n’avait pas pris le soin de coiffer, vu l’urgence de la démarche. Il frissonna. Sa large carrure puissante et musclée, le faisait ressembler davantage à un rugbyman qu’à un danseur de flamenco. Les feuilles humides collaient à ses chaussures assourdissant le bruit de ses pas lourds qui brisaient les brindilles sèches. De temps en temps, un gland trop mûr tombait d’un chêne, roulait sur l’herbe, troublant le calme de l’endroit, avec délicatesse.


Mais la journée s’annonçait belle et bien tôt le soleil embraserait tout le ciel laissant filer des flèches dorées entre les feuillages des arbres centenaires qui joueraient sur la mousse nouvelle. Il lui faudrait une à deux livres de récolte pour aujourd’hui. Il connaissait très bien les endroits où poussaient ces champignons et les gardait secrets. Il n’en faisait aucune propagande.

 

Tout à coup, alors qu’il en arrivait en vue du plateau jouxtant la clairière, dans un grand bruit, un géant se dressa devant lui, l’obligeant à ralentir son allure. Il ne l’avait pas entendu arriver. D’où sortait-il ? Mystère.

 

Leurs yeux se croisèrent. Une lumière étrange et froide émanait du regard du géant que Gilles tentait de soutenir levant les yeux vers la cime des arbres. Un sentiment bien compréhensible d’insécurité s’empara de lui et il commença à douter, tremblant de tous ses membres. Son rythme cardiaque s’accéléra.

Puisant au fond de son être, il fit un pas vers le géant qui, contre toute attente, se mit à reculer d’un pas, puis deux et enfin se prenant les pieds dans une souche, il s’étala de tout son long dans un bruit d’arbre que l’on abat, entrainant sur son passage fougères et autres buissons bas.

 a1-2020.png

Gilles sortit de sa poche une poignée de poudre magique qu’il jeta en prononçant la formule adaptée en direction de l’immense corps du géant inanimé. L’effet ne se fit pas attendre longtemps : le géant se mit à rapetisser, à rapetisser, à vue d’œil, ses membres perdaient de leur longueur, ses habits devenus trop larges flottaient autour de lui, ses chaussures perdaient leur contenu, son chapeau pointu chavira de sa tête rubiconde et prit l’aspect étrange d’une tente de sioux surmontée d’une plume gigantesque. Réduit à la taille d’un Play Mobil, nu comme un ver, le géant s’agitait comme pour se sortir de cette position délicate.

 

Bon enfant Gilles ramassa le géant, ou du moins ce qu’il en restait, et le couvrit d’une feuille de chêne. Sous sa feuille il frissonnait tel un papillon prêt à s’envoler. Ses yeux effrayants au premier regard, rappelaient ceux des mouches dragons qui voient partout à la fois avec leurs facettes multiples.

De petites pierres précieuses brillant de mille feux, et lançant des éclairs multicolores, avaient remplacé ses yeux dont l’éclat ne parvenait plus à intimider Gilles qui décida de poursuivre sa route, tenant toujours l’ex géant au creux de sa main. Il était au comble de sa joie, pouvant ainsi aller à la cueillette des champignons hallucinogènes, car il avait terminé ce matin même sa provision.

 

Un gémissement se fit entendre. Approchant la main de son oreille il entendit le reste de géant qui pleurait de tous ses yeux qui s’étaient éteints, noyés dans ses larmes chaudes et amères qui traduisaient son désespoir et sa frustration.

 

Gilles dont le cœur était aussi grand que sa stature, fut ému par ces larmes. Comme il s’apprêtait à consoler le reliquat de géant en soufflant doucement au creux de sa main, l’oiseau noir surgit à nouveau, et d’un coup de bec rapide emporta le géant aux yeux de pierres précieuses pour n’en faire qu’une becquée.


En sueur et agité,  Gilles se réveilla soudainement,  fiévreux, un  goût amer dans sa bouche desséchée, ne comprenant pas ce qui lui arrivait, son  lit était complètement défait et ses grandes jambes entortillées dans le drap lui rendaient  impossible tout mouvement ! Il lui fallut quelques minutes avant de comprendre qu’il avait été victime d’un cauchemar et qu’une bonne douche et une tasse de café brûlant allaient remettre toute sa grande carcasse en état de fonctionner à nouveau.


Ouf ! Il est des nuits qui ne valent pas les jours !

 

Shunt

 



15/01/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 292 autres membres