Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 3 - 2020 - Sujet 5

a3S5 2020.jpg

 

Tant de peine envahit mon cœur, et pourtant je n’ai aucune rancœur.

Tu m’as élevée, tu m’as choyée, tu m’as protégée, chaque fois à t’inquiéter

J’ai partagé tes peines, tes joies, toujours là près de toi à ne pas te lâcher.

 

Tu étais incapable d’oublier ces êtres incestueux que moi je détestais

Pourtant ton sort avait été semblable au mien

Ta vie c’était leur vie. Ton désespoir était trop fort.

 

Et puis la maladie t’a plongé dans ce monde, qui m’était interdit

Impossible pour moi d’y pénétrer. Je n’existais plus

Tes idées étaient devenues maîtresses de ta pensée.

 

Puis j’ai partagé mon bonheur avec toi.

Tu ne voulais pas que cet homme me fasse lui aussi du mal.

Je t’en ai parlé et tu fus rassuré.

Non je ne t’ai pas abandonné j’ai simplement

Aimé autrement.

 

Tu as décidé d’en finir, et jamais oh ! jamais je ne pourrais t’en vouloir.

J’ai eu mal, j’ai mal et j’aurai mal
Mais je t’ai vu dormir paisiblement, apaisé, en paix

Et ton sourire m’a rassurée.

 

Là haut tu es enfin heureux

 

Mais surtout n’oublie jamais que

JE T’AIMAIS, JE T’AIME ET JE T’AIMERAI

 

Nanou



06/04/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 301 autres membres