Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2023 - sujets 1 et 3

 1.png

 

La descente avait été longue par le chemin caillouteux et plus fatigante que la montée mais nous approchions  de la plage où nous pourrions faire une halte.

Il faisait une chaleur de plomb, j’avais très soif, je me jetais sur ma gourde, je faillis m’étrangler, l’eau dégoulina le long de mon menton et me rafraichit un peu. Mon compagnon riait.

Il est vrai que notre petite expédition avait été pleine de moments joyeux, à rire pour des bêtises loin de nos ennuyeux bureaux respectifs.

Je pressentais la  nostalgie de cette immersion totale dans la nature, rien que la nature loin de la foule et de la civilisation.  

Je regardais le paysage sous nos pieds, la mer et ses baigneurs,  les petits  bateaux,  la rangée de parasol mais surtout ce rocher posé  là comme un animal ou plutôt deux, un genre de phoque et un chat assis,  ils  semblaient regarder l’horizon.

Nous les contemplions de haut,  il était bon de savourer ces derniers instants de solitude. Nous allions quitter la musique des Anges, ce bruissement  de feuilles le soir sous une brise aux mille parfums,  avant de retrouver les plagistes, les cris, les jeux…les combien sont-ils, quel jour sommes nous, quelle date, quelle heure,  combien ça coûte… tous ces chiffres qui ramènent à la réalité des semaines ordinaires.

J’avais envie de boucher mes oreilles pour échapper aux bruits déjà perceptibles depuis notre promontoire et de repartir en arrière.

Le temps s’était arrêté pendant les trois jours de notre randonnée, aucune intervention humaine, pas même un berger, pas un braconnier, et encore moins un engin à moteur, juste une improbable bicyclette rouillée derrière une ancienne clôture… j’avais adoré cette escapade sauvage.

Mon compagnon était aussi enivré par l’air limpide de cette nature qui dans le chant des oiseaux et le bourdonnement des abeilles disait que nous vivions un moment sans pareil.

Un soir hypnotisés par la nuit éclatante d’étoiles, la poésie d’une lune cuivrée et la douceur du sol herbeux nous nous embrassâmes avec grande tendresse et les battements de nos cœurs avaient balbutié des excuses à l’univers pour les dégâts qui lui sont faits.

Je ne sais si nous avons été entendus, mais nous étions à la fois pleins de repentance, de gratitude et de promesses pour faire mieux au nom de tous.

 

 

Atelier 1 – Sujet 3 - Journée d’un animal.

Elle a bougé, elle a éclairé la pièce, elle se lève et je la regarde…elle me fait une caresse et s’habille… je sens que je vais sortir de mon panier dans peu de temps.
Elle prend son petit déjeuner et ensuite, le rituel : ouvre l’armoire prend mon harnais et la laisse et me dis : Allez Chouchou, on y va… je m’appelle Fanou, mais elle dit souvent Chouchou.

Me voilà partie avec elle dans la pinède, là elle me libère et je peux commencer à renfler à loisirs, lever la patte à droite à gauche et faire à ma guise…

 

a1s3.png
 

J’ai de la chance, ma maitresse aime  beaucoup marcher, chaque matin grande balade, elle me parle de temps en temps et même si je ne comprends pas ce qu’elle dit, je sens que c’est plein de gentillesse, de douceur et d’amour entrecoupé de temps à autre de sons plus autoritaires quand je m’éloigne un peu trop ou que je trottine dans la boue ! 

Elle ne comprend pas que je m’en fous d’avoir les pattes sales, mais je l’écoute car je l’aime ma maîtresse chérie.

Souvent je rencontre d’autres copains ou copines, certains sont attachés d’autres libres, je préfère les libres et je vais vers eux car j’aime jouer et mes aboiements les invitent, mais selon leur maitres, ça passe ou ça casse et certains les prennent dans les bras comme si j’allais les manger, que ces humains sont bêtes parfois !

Ma maitresse me laisse faire, elle sait que mon bonheur est là et que je suis adorable.

La balade finie, nous rentrons à la maison et je la regarde avec mes yeux de mendiante, de morte de faim ! Je sais bien le faire ça !

J’ai deux gamelles, une pour les croquettes et une pour l’eau, elle s’occupe bien de moi et me sert sans oublier une petite caresse sur la tête et un flot de paroles qui sont surement des compliments.

Ensuite elle part et me laisse seule un certain temps, j’ai l’habitude mais je n’aime pas ça. Je dors après mon repas, je ne m’ennuie pas vraiment  mais je suis folle de joie quand elle revient et j’aboie derrière la porte quand elle l’ouvre.

Là aussi j’ai mes petites caresses et elle me raconte ce qu’elle a fait. Je ne sais pas vous le redire, mais je comprends qu’elle est contente.

J’adore la voir cuisiner, j’espère toujours que quelque chose va tomber d’une casserole pour moi, mais non ! Rien ! Là-dessus elle est  intraitable.

Pendant son repas, je dors ou fais semblant dans mon panier ou sur le canapé, j’ai le droit ! Souvent elle vient se reposer près de moi et nous dormons toutes les deux, la sieste dit-elle… Je rêve parfois, je sais que je fais des petits bruits et ça la fait rire.

Dans l’après-midi, re promenade plus courte et souvent vers la mer et je cours comme un lapin (j’adore les courser ceci dit) Dans le sable je peux  lire tous les messages de mes comparses dans les odeurs imprégnées de ci de là.

A nouveau petit repas…et re sieste pour moi pendant qu’elle fait tout un tas de choses, je la vois sur cette machine taper avec ses doigts, ou bien elle regarde des trucs qui bougent sur une sorte de rectangle, elle lit parfois, elle part dans la douche, elle refait son repas et se remet devant les images.

Puis vient l’heure de la gâterie ! Une petite gourmandise qui nettoie les dents parait-il…mes yeux implorants le lui rappellent si elle oublie !

Et plus tard, dernière mini sortie pour moi. Quand elle va se coucher, elle emmène la radio dans la chambre, elle écoute la musique même en dormant. Et  moi  je me pelotonne dans mon panier et je m’endors rassasiée de ma journée pleine de petits bonheurs.

Voyiez j’ai une petite vie bien réglée avec quelques extras, des voyages en voiture parfois, des séances où on me coupe le poil (ça me stresse un peu). J’aime ma routine et savoir ma maitresse  près de moi.

 

Clohe



09/01/2023
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 405 autres membres