Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 11 - 2019 - tous les sujets

 

 

 

Sujet 1

 pluie.jpg

Au Café

 

Ce matin, j’étais au café avec Christian pour prendre le petit déjeuner. Il était heureux de ma présence. Il y pensait souvent. Moi, je le trouve un peu loufoque, mais je me dis qu’un petit brin de folie ne nuit pas. Il a pris un thé, moi un café. Nous avions commandé aussi du jus d’orange et deux croissants. On est bien ici. Ici à nouveau, je dépose la vie. Soudain, il s’est mis à tomber des cordes. Heureusement, nous n’étions pas en terrasse. Christian m’a parlé de son amour. Il avait l’air heureux. Puis nous nous sommes quittés cordialement.

 

Sujet 2 -   Un Conte

 

Il était une fois l’épopée de deux enfants, Charlène et Nicolas. Le père Fouras leur avait donné une énigme. Il était doux et plein de générosité. Avant de partir, il leur avait dit « Laissez-vous guider par la lumière ».

 

Charlène et Nicolas se demandaient de quelle lumière il s’agissait. Soudain, derrière la vitre d’une lucarne, ils ont vu briller la petite flamme d’une bougie. C’est ici dit Charlène, allons-y. C’était la maison d’une vieille femme. Elle les conduisit au pied d’un escalier en disant «  montez  ».

 enfants escalier.jpg

Les deux enfants obéirent. Ils arrivèrent dans un grenier. Dans un coin, un coffre leur fît découvrir un tas de déguisements. Ils s’amusèrent toute la soirée avec ces costumes. Tout d’un coup Nicolas se souvint de l’énigme. Il sortit le parchemin de sa poche. Et le regarda à la lumière de la bougie. Une phrase était écrite : il n'y a qu’un remède à l’amour, aimer davantage. Une fois l’étonnement passé, Charlène dit à Nicolas « nos parents vont être heureux d’entendre cela. Rentrons vite  !!! »

  

Sujet 3 -   Tautogramme en L

 I.png

La lanterne légère luit de la lucarne du loft vers le lac où la licorne lèche l’eau de façon languissante où un labyrinthe rend libre.

 

Sujet 4 -    Contine

 

Tortue,

 tortue.jpg

Où vas-tu ?

Tu es têtue.

De partir dans la rue.

Tu as l’air abattue.

Est-ce ta soif d’absolu.

Je te souhaite la bienvenue.

On te croirait déçue.

Où as-tu disparu  !!

Tu es vraiment farfelue.

Françoise  Godot



03/01/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres