Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 11 - 2023 - Sujet 3

 

 a11s3 b2.jpg

 

Charlie ouvre la porte et contemple leur “oeuvre”. Le soleil se lève à peine et illumine de doux rayons rosés le potager puis le restaurant.

Il se remémore ses débuts. Après le bac, fier comme un paon, il était parti faire des études de droit à Marseille loin du restaurant familial. Mais, il avait vite déchanté :  la grande ville, des études qui ne le passionnaient pas, des amours déçus… Une licence en poche, il était revenu au domaine parmi les siens. Son père Olivier lui avait alors proposé de travailler avec lui. Charlie avait découvert des facettes inconnues chez cet homme charismatique qu’il admirait et qui adorait son métier.

Malheureusement un AVC avait terni à jamais leur bonheur.

Charlie s’était juré de faire honneur à son père et avait décidé de reprendre le domaine familial faisant fi de ses ennemis qui convoitaient l’affaire.

Ainsi “le jardin d’Olivier” est né.

 a11s3 b.jpg

Sa mère, souhaitant oublier son chagrin, vient le seconder en cuisine. Professeure culinaire, elle estime qu’il “faut faire à manger avec son coeur”.

Le duo décida d’offrir une cuisine de saison avec des produits locaux. Pour ce faire, ils se lancèrent dans la réalisation du potager. Il se revoit avec les godets dans une main et dans l’autre les fiches explicatives où il avait inscrit le mois de plantation du semis, les mesures entre chaque plant, la durée d’ensoleillement souhaitée….

Ils avaient longuement hésité chez le pépiniériste pour les variétés de fruits et légumes comparant les uns avec les autres.

Les sinistres mauvaises langues furent de retour :

“ce ne sera pas viable, tu n’as pas les épaules assez larges, mauvaise idée…”.

Ils avaient commencé petit : 4-5 tables, car ils voulaient rester accessibles, pouvoir communiquer avec les clients et leur faire partager leur passion.

Le bouche à oreille avait fonctionné et de fil en aiguille des tables furent rajoutées, mais pas trop pour garder l’authenticité des liens et des échanges.

 

Le potager s’était développé.  Charlie avait eu l’idée de faire venir des personnes en réinsertion pour le seconder. Le domaine familial était suffisamment vaste pour leur aménager un foyer surplombant le jardin. L’individualité était respectée avec chambre individuelle, salle de bain, petit espace salon/bureau et balcon. Des pièces collectives furent créées pour se retrouver : cuisine, bibliothèque, grand salon, salle à manger  et grande terrasse extérieure. Le travail n’était  pas toujours facile mais l’ambiance familiale fut préservée.

Le dernier projet de Charlie un peu époustouflant vient de voir le jour : un atelier culinaire où les mots d’ordre sont  :

“Epluchez, découpez, mijotez et bien sûr dégustez”.

Grands et petits sont invités à participer à des cours sur différentes thématiques : rouge comme tomate, rond et macaron, tapas et apéro…

“Le jardin d’Olivier” a su garder son âme, sa simplicité, ses qualités de coeur… et de bouche.

 

La Reinette



24/07/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 465 autres membres