Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 12 - 2024 - Sujets 1, 2, 3

Sujet 1

 

Au cours d’une belle aventure dans la forêt amazonienne, la tribu autochtone avait confectionné un plat typique de leur nourriture afin de le faire goûter à leur visiteur. Kinésithérapeute de profession, il avait entrepris ce voyage afin de se vider l’esprit et retrouver un nouvel équilibre suite à un grave accident de voiture.

Avant cela, il avait dû subir des séances d’hypnose pour accepter un possible handicap, les blessures étant sérieuses.

Suite à ces événements et malgré l’opposition de sa famille, il avait décidé de s’offrir un voyage s’il s’en sortait indemne. il ne se faisait pas d’illusion, la rééducation allait être longue, pénible, douloureuse.

Au bout d’un an de convalescence, par le biais de l‘informatique il avait recherché sur internet un endroit où passer ses vacances pour se ressourcer.

IMG_20240628_090530.jpg

C’est ainsi qu’il s’est retrouvé en pleine jungle amazonienne au milieu d’une tribu qui l’avait très bien accepté. Chaque jour les autochtones lui faisaient découvrir leur mode de vie, ils étaient très attentionnés à son égard, étant au courant de son grave accident.

 

Sujet 2

 

Lipogramme sans «U»

IMG_20240630_040429.jpg
 

Avoir envie de voler

 

Dans le ciel se déplacer

 

Se laisser porter par le vent

 

Profiter de ces instants

 

Admirer pleinement le paysage

 

Car on est simplement de passage

 

Rêver, ne penser à rien

 

Moi le simple terrien

 

 

 

Tautogramme en «V»

 IMG_20240630_040834.jpg

Victoire voici venir vendredi, Valentin va voyager vingt jours de Venise à Veracruz.

 

Véronique violoniste victime de violences veut voyager pour l’esprit se vider

 

Vert, violet, vermeille, vermillon : couleurs de la verte vallée

 

 

 

Sujet 5

 

L’été arrive à grands pas

Cependant plus rien ne va

Cela devient un fait divers

Chaque jour est différent d’hier

Un matin on enlève le gilet

Le lendemain il fait frisquet

Tout est chamboulé, les gens, les saisons

Les météorologues en perdent la raison

S’ajoute la pollution aux particules fines

De plus en plus récurrentes et nous font grise mine

Où sont passés l’hiver, le printemps, l’été, l’automne

Il n’y a plus de saison, tout est monotone

Sécheresse ici, pluies torrentielles ailleurs

Incendies, tremblements de terre : que des malheurs

Ainsi va aujourd’hui le monde, dans l’attente des lendemains

Avec pour nos enfants, petits-enfants un avenir incertain

 

Romantini

 

 



30/06/2024
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres