Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 14 - 2021 - sujet 2

 

MELIE

 

Après dîner, avec mon  amie Jane, nous partons nous promener sur la plage. Moment béni où le soleil darde ses derniers rayons et nimbe la mer de chaudes couleurs dorées. Le sable tiède glisse entre nos orteils et le goût du sel est sur nos lèvres. C'est l'heure des confidences bercée par le doux bruit du ressac. 

Tout à coup, Jane trébuche sur un objet.

a14s2.png

"Oh, une jolie bouteille ! Regarde il y a quelque chose dedans."

Elle arrive à desceller le bouchon et un papier en tombe. Un message est inscrit : 

 

H E L P

Prisonnières - Ile Texel  - Danger de mort

MELIE

 

"Ce doit être une blague d'enfants" et Jane met la bouteille dans sa poche.

 

Quelle n'est ma surprise le lendemain matin quand une Jane arrive toute excitée.

 

"Je viens de regarder l'Ile Texel est à une heure en bateau. Nous pourrions y jeter un coup d'œil.

En route !"

 

Gagnée par son enthousiasme, je m'occupe de la partie intendance (sandwichs, eau, thermos de thé, trousse de secours) et Jane de la partie technique (navigation, carte, GPS, trousse à outils).

a14s2b.png

Nous voici parties. Bientôt nous apercevons l'île mais elle paraît bien inhospitalière. Des grillages empêchent d'accoster. En faisant le tour du promontoire, Jane repère un passage. Ni une, ni deux, nous sautons sur les rochers. Avec une pince, nous découpons un morceau de grillage et nous nous faufilons à l'intérieur. L'île semble déserte et un spectacle désolant s'offre à nous : des détritus partout jonchent le sol. Nous arrivons à un entrepôt dont la porte est fermée par un gros cadenas. Doucement nous appelons :

 

"Mélie, es-tu là ? Nous sommes des amies."

 

Une douce voix nous répond :

 

"Quel bonheur ! Je suis là, mes sœurs aussi. Nous sommes enfermées dans des cages. Vite, dépêchez-vous, ils vont revenir !!"

"Qui ils ??"

"Les braconniers !!"

 

Nous n'en menons pas large. Nous brisons le cadenas, avec une pince, et nous découvrons, horrifiées, des bassins avec des cages immergées. 

 

« Mélie, où es-tu ? »

« Je suis dans la cage au troisième rang à droite ».

 

Quelle  n’est pas notre stupeur de découvrir que  Mélie est une tortue marine !!

Nous alertons immédiatement les garde-côtes et sans tarder nous ouvrons les cages. Lorsque les policiers arrivent en compagnie de la protection animale, ils assistent médusés à une jolie pagaille. Des dizaines de tortues se promènent devant le hangar, ivres de liberté, partageant avec nous notre pique-nique.

De retour sur terre, Mélie nous raconte sa pathétique histoire.


 

«  Les braconniers nous capturent sur la plage au moment de la ponte. Nous sommes tellement fatiguées et peu à l’aise sur terre. Ils nous tuent, et, vendent ensuite nos œufs et  notre viande. Les carapaces se transforment en souvenirs touristiques. »

« Mais comment as-tu pu écrire ce message et le mettre dans la bouteille ? »

« Un des braconniers avait une petite fille sensible à notre drame. Elle a supplié son papa de nous libérer mais ce dernier n’a pas cédé. En douce, elle est venue nous voir et grâce à elle nous avons pu rédiger ce message. Elle ne pouvait pas aller voir les autorités car elle avait peur que son papa aille en prison. Nous avons donc décidé de mettre le message dans une bouteille et de prier pour que quelqu’un le trouve. Nous avons été entendues !! »

 a14s2d.png

A notre retour, la presse avait été prévenue et notre sauvetage avait fait le tour du pays.

Devant les nombreuses réactions et les messages de soutien, le maire a décidé d'acheter l'île et aidé de bonnes volontés et de scientifiques de la nettoyer et de créer une réserve pour les tortues marines. Nous sommes chargées avec Jane de sensibiliser les enfants aux dangers que courent ces animaux : pollution (filets, sacs plastiques...), pêche intensive et urbanisation des plages empêchant la ponte.

 

Le grand jour est arrivé : l'inauguration du centre et la remise en liberté de nos rescapées. A l’unanimité, nous avons décidé de baptiser ce sanctuaire « MELIE ».

 

« Merci du fond du cœur à toutes les deux d’être venues nous secourir mes sœurs et moi, et, de mener de telles actions pour notre sauvegarde. Je suis très fière d’être votre amie. Nous vous promettons de venir chaque année sur Mélie pour pondre. Nos bébés verront ainsi le jour au sanctuaire. Nous nous sentons moins seules avec les balises.»

 a14s2c.png

Les scientifiques ont équipé toutes nos tortues de balises, ce qui leur permettra de pouvoir suivre leurs déplacements.

Nous sommes très émues et avons toutes les trois les larmes aux yeux.

Réunis sur la plage, Mélie en tête, nous assistons au départ de nos petites protégées. Vivement l’année prochaine !!

Nous sommes fiers de cette première victoire. Mais la route est longue....

 

La Reinette

 



28/09/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres