Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 15 - 2020 - sujet 1

Les écrits

Les écrits arrivent imprévus, joyeux, joueurs,  francs ou encore violents, belliqueux, sordides, prétentieux, tendres ou amoureux et traduisent l’état de celui qui tient la plume.


Les écrits sont une cour de récréation, où sans gène et sans pudeur, les idylles naissent, se créent, se  nouent et se dénouent, au fil du temps.


Les écrits sont des sacs de mots, des longs, des courts, des simples, des chiches, des chics, des distingués ou recherchés qui ne demandent qu’à s’aligner,  pour enfin s’animer.


Les écrits sont féroces, ils traduisent ce que la parole  affirme avec véhémence.
Les écrits sont mordants ils croquent les mots à pleine dents, les prenant pour des maux malheureux.


Les écrits sont des appels au secours : ils murmurent à l’oreille du lecteur cette angoisse innée qui habite le cœur de son auteur.


Les écrits sont pudiques, ils masquent sous des mots anodins des souffrances profondes que par amour du prochain la plume renonce à dessiner.


Les écrits sont, tels des produits d’entretien, utilisés pour nettoyer l’âme et le cœur aigri ou malmené et remettre tout  en ordre, bien propre.


Les écrits laissent des traces, mais tracent les êtres qui les laissent s’épanouir, car la parole, elle, s’envole.


Les écrits sont des natures mortes jusqu’au moment où le lecteur se penche sur eux et leur donne vie grâce à la lecture.


Les écrits sont des cris silencieux qui tâchent le papier de leurs larmes bleues.

a15s1.jpg



08/10/2020
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 242 autres membres