Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 16 - 2020 - sujet 4

 

« La Fiancée et La Joute des mariniers »

4.png

La jeune femme pose son regard sur les dahlias avec mélancolie, elle a pourtant cueilli un bouquet de fleurs des champs aux douces couleurs qu’elle mettra dans sa chambre près de la fenêtre, là où le chat vient se réchauffer et ronronner son amour.

 

Elle est si belle tout de blanc vêtue, son collier de perles couronnant son cou gracile. Abritée des ardeurs du soleil sous son chapeau élégant et son ombrelle délicatement dentelée, sa fine main effleure sa robe, elle n’est que grâce et harmonie…

 

Et pourtant, comme son cœur est serré !

 

Elle est encore au souvenir de cette joute des mariniers. Elle suivait du regard depuis la plus proche fenêtre de son logis l’embarcation de son fiancé. Il devait gagner. Il avait tant préparé cet évènement.

 

Il ne laisserait aucune autre embarcation le déstabiliser, il était si confiant dans ses partenaires et si impatient de venir se jeter aux pieds de sa Belle avec une victoire chevaleresque à lui offrir avant de l’épouser.

 6.png

Ils s’aimaient tant. Récemment ils avaient fêté leurs fiançailles. Une soirée baignée de lumières. Un décor de soleil et de fleurs. Une longue promenade romantique loin des invités. Un rêve éveillé fait de mille tendresses. La joute allait commencer. Il se concentra sur cette image féérique.           

2.png
                 

Les nuages gris avaient commencé à s’amonceler dans le ciel pur du début de journée mais personne n’aurait imaginé que peu à peu viendrait le grondement du tonnerre et qu’un orage dévastateur éclaterait sur la ville et ferait de la rivière un torrent furieux.

 a16simages2.docx.jpg

 

Il devait être 15 h quand la pluie diluvienne s’abattit avec de violentes rafales de vent renversant les embarcations une à une.

 

Tous les spectateurs fermèrent les fenêtres et tremblèrent pendant toute la durée de cette tempête.

 

Quand le calme fut revenu après de longues heures, chacun encore terrorisé chercha à voir la rivière, ce n’était que bouillonnements tumultueux et désastre.  Toutes les embarcations avaient volé en éclats, nombre de mariniers s’étaient noyés, d’autres cherchaient désespérément à rejoindre des rives impossibles à atteindre et s’épuisaient au fur et à mesure.

 

Un long silence se fit dans la cité. Seul le bruit des eaux coléreuses continua des jours et des nuits…

 

Les habitants cloitrés perdaient espoir de revoir les leurs ne sachant quand ils pourraient à nouveau sortir…ce cataclysme avait réduit la ville en zone sinistrée. La faim, la soif, la peur ravagea la population.

 

Il fallut plusieurs jours avant de fouler le pavé boueux plein de décombres. Les morts se comptaient par dizaines et les cadavres empestaient. Les rats envahissaient tout - La peste pouvait surgir à tout moment.

 

La jeune fille contre l’avis des siens, eux-mêmes bien affaiblis, avait tenté de retrouver son fiancé, marché des heures avec ceux qui s’obstinaient à lutter dans ce marasme, mais ce fût peine perdue et après des jours d’errance elle dut se rendre à l’évidence qu’elle ne le reverrait plus jamais.

 

Des années passèrent.

 

Son immense chagrin s’adoucit, mais son cœur empreint de mélancolie ne se consola pas.

 3.png

Lui revient chaque nuit un cauchemar. Elle essaye de rejoindre son aimé…elle nage dans des vagues houleuses, suit des sentiers tortueux au-dessus de précipices et quand elle atteint enfin le haut de la montagne, elle l’aperçoit, ils courent l’un vers l’autre, se serrent dans les bras, mais au moment de s’embrasser un voile emprisonnent leurs visages empêchant leurs lèvres de se toucher et leurs regards de se croiser. Elle se réveille alors exténuée, tremblante, en pleurs.

 

Ce matin après un sommeil agité, elle a décidé de s’habiller de blanc, de soigner sa tenue comme si elle allait retrouver son aimé, de ramasser ces fleurs comme si elle préparait une décoration de noce, peut être malgré sa tristesse, elle pourra se laisser emporter par la rêverie et noyer pour quelques heures  ce passé prégnant  dans un  imaginaire bienfaiteur.

4.png

 

Clohe



08/11/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 250 autres membres