Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 16 – 2021 - sujet 1 (photo 2)

 

nanou a16.jpg

Je me souviens de nos premières vacances ensemble. C’était en juillet 2010, dans la vallée de la Clarée, dans les Hautes-Alpes. Thierry était un randonneur expérimenté, moi une débutante. Il avait arpenté tant de montagnes que j’étais rassurée avec lui.

 

Ce jour-là, nous prenons la direction du parking de Fontcouverte au fond de la vallée. Nous sommes à 1850 mètres d’altitude. Le soleil est levé depuis quelques heures pourtant la fraîcheur matinale est bien présente au début du parcours.  Une fraîcheur bienvenue, car nous montons jusqu’à 2448 mètres.

 

Après avoir franchi le pont de la Clarée, nous empruntons un sentier qui s’élève sur plusieurs centaines de mètres au milieu des mélèzes, arbres typiques des Hautes-Alpes, où le soleil se cache encore. Tout doucement, les mélèzes disparaissent au fil de mes pas et des mètres gravis quant au soleil, il reprend définitivement ses droits. Le large chemin est empierré avec une pente d’une raideur moyenne et constante. J’entends les sifflets de marmottes qui sonnent l’heure du réveil de la montagne. J’aperçois au loin un berger avec son chien attentif et protecteur du troupeau de brebis. Le paysage est magnifique. Quel petit paradis. De brefs arrêts pour ne rien oublier, pour tout admirer.

Le refuge de Ricou apparaît, après 30 minutes de marche. Le panorama environnant est incroyable. Le massif des Cerces donne une impression d’immensité. Jamais jusqu’ici, je n’avais vu un paysage aussi beau. C’est majestueux

Le large chemin laisse place ensuite à un sentier, bien marqué, qui s’élève progressivement en lacets.  Le sentier rejoint le torrent où toute l’étendue du lac Laramon apparaît. Le temps s’arrête.  Le ciel m’éblouit sur ce paysage contrasté, magnifié par des lumières sans cesse changeantes. C’est alors que l’ascension se termine pour moi. C’est magique. Le lieu est d’une beauté exceptionnelle. Plus rien ne vient perturber le panorama exceptionnel qu'offre le lac Laramon, du haut de ses 2359 mètres d'altitude. Un joyau des Hautes-Alpes permettant d’apprécier toute la beauté de la vallée. La vue sur les principaux sommets blancs des Écrins se dessine peu à peu.  Une courte montée soutenue nous conduit tout droit au lac du Serpent  à 2448 m,  aux eaux verts sombres, qui offre un cadre différent. Entre terre et eau, le lien est parfois flou. Sur le lac se reflètent les névés et la roche. La vue sur les sommets enneigés des écrins est superbe. J’immortalise ces moments féeriques par quelques clichés. Je ne veux rien oublier.

Après une longue et belle pause, le temps de redescendre arrive. Je ne peux m’empêcher de me retourner et de me dire : « c’est beau la vie ».

 

Lac Laramon et Lac serpent - Google Photos

 

Nanou



02/11/2021
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres