Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 17 - 2020 - sujet 1

 

Vœu.

 

Un son bref qui nait de l’arrondissement de notre bouche, quand nos dents effleurent la lèvre inférieure. Un mot si court qu’on doute de pouvoir le combler de tous nos rêves. Un mot qui relève de la pensée magique. Une consonne et trois voyelles qui ont le pouvoir de nous ouvrir l’horizon et nous faire espérer un avenir meilleur.

 

Offrir ses vœux est un cadeau précieux, mais connait-on vraiment les souhaits de la personne à qui ils sont destinés ?  Alors, puisque nous vivons tous sur la même planète, ayons un vœu universel.

 

Faisons le vœu que l’être humain renonce au pouvoir et à la richesse, qu’il devienne bienveillant,  qu’il enterre ses armes et ses haines.

 

Faisons le vœu que la nature, enfin respectée, apaise ses furies et ses tempêtes, qu’elle nous rende nos printemps frétillants, nos étés ensoleillés, nos automnes paisibles et nos hivers enneigés.

 

Faisons le vœu que chacun de nous puisse dormir sous un toit, manger à sa faim et avoir un accès à l’eau potable.

 

Faisons le vœu que nous enfants soient heureux et ouverts au monde, et que nos anciens soient enveloppés d’amour.

 

Faisons le vœu que la culture inutile retrouve ses lettres de noblesse et qu’elle comble nos vies de beauté et de lumière.

 

Je souhaite à toutes et tous de vivre apaisé(e)s dans un monde meilleur.

 

Batavia N° 8



14/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 291 autres membres