Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 2 - 2019 - Sujets 1 et 2

1er sujet :

 

Méditation

femme.png

Tu me demandes une description de ce que je voie quand je suis clouée sur mon fauteuil... Cela fait trois semaines que le médecin m'interdit de bouger. Il me faut cette interdiction pour me rendre compte que j'aime être en action. Pourtant je n'ai pas l'impression d'être dans une course infernale en temps normal. Cela fait trois semaines que j'observe les passants emmitouflés dans leurs bonnets, écharpes et gants pour se protéger de la froidure. Et moi, je suis emmitouflée dans mes couvertures près de la cheminée. Emmanuel, heureusement m'a descendu les jumelles du grenier, je peux ainsi observer les mésanges qui s'ébouriffent dans les arbres gelés du jardin.

 

Parfois, je vois descendre de la montagne un véhicule avec un gyrophare. Je pense alors à ce randonneur qui a dû tomber sur le sentier du pic d'Aujour...Souvent cela est dû à un manque d'entrainement ou à une grosse fatigue...

 

Oui, je sais, tu vas me dire que je débite toujours la même litanie...

Parfois, je rêve, d'être seule, dans un igloo, où je pourrais me retrouver face à moi-même, pour débrouiller l'écheveau de mes pensées intimes... Assise dans mon fauteuil, je ferme alors les yeux, et je m'envole vers un long voyage intérieur.

 

2ème sujet :

lettrine-o-carre.jpg

Ôde à Oscar et  Olga

Ô Oscar, orphelin !

On oublie Oscar, oisif à l'ombre des oliviers. Oscar, orphelin, otage opprimé aux oreilles ondulantes sous l'ouragan, offre aux ornithologues offensifs d'ordinaire, l'option d'occulter les obsèques d'Olga.

 

Olga était une oie orange à l'oeil d'ovin. Un ours original osa avec ostentation onze oscillations d'ongle sur l'oeil d'Olga. Ouille ! Olga obliqua dans l'ornière. Ses oripeaux sans ourlet lui offrirent l'onctuosité de l'ouate. Obsédée, elle osa une ouverture oblique dans l'organdi pour obtenir de l'oxygène... Olga ouvrit l'oreille. L'ouragan, organiste 

œuvrant    l'ouverture d'un opéra, obséda Olga... Un œdème des osselets de son oreille oscillant vers   l'œsophage   oppressa l'oie.

 

Les os d'Olga, les oreilles d'Olga, les ovaires d'Olga, orchestrés dans une oasis onirique, offrirent à l'océan une once d'oligoéléments.

 

Obligation pour Oscar, l'obèse, l'obséquieux Oscar, d'occuper l'ombre de l'olivier.

Oscar l'orphelin d'Olga ! Oui ! Oscar omniprésent est l'obsession des onirologues.

 

Baobab



06/02/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres