Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 10 - 2020 - sujet 3

 

Cet après midi là, j’étais installée dans ce jardin, que je connaissais depuis ma plus tendre enfance.

ardin de pontoise Pissaro.jpg 

Ma grand mère s’occupait de moi très régulièrement. Ce jardin, cette maison, n’avait plus de secret pour moi.

Le printemps était déjà bien engagé, j’adorais cette période de début du soleil pas trop chaud.

Je rêvassais allongée sur une chaise longue, mais quelque chose me dérangeait, ce n’était pas ce banc vert, qui était là bien avant moi, qui avait traversé les hivers et les printemps.

Mon regard se figeait sur le petit salon de jardin en osier face à moi. Il y avait trois chaises, Des petits coussins, couleur pervenche étaient posés dessus.

un fauteuil, et une petite table avec des pieds tressés en osier. Sur l’une des chaises, le coussin me paressait enfoncé dans l’assise. Je me suis levée pour le retaper. Effectivement, un brun d’osier était cassé. Mais en tapotant le coussin, je senti quelque chose comme du papier à l’intérieur.

« Bonjour Laura ! »

« Ha bonjour Marguerite, vous allez bien ? »

« Oui très bien ! » 

Marguerite est la personne qui entretient la maison depuis des années. Je l’ai toujours vu coiffée pareil, les cheveux tirés en arrière, avec un chignon très bas, portant des vêtements très sombres. Elle me rappelle les rires de ma grand mère. Bien que cette dernière nous ait quittés depuis quelque années, j’apprécie le passage de Marguerite.

Pour regarder ce qu’il y a dans le coussin, j’attends le départ de Marguerite .

Blondine



13/04/2021
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres