Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 3 - 2019

Sujet 1

ccafé.png

Bizarrement en ce lundi matin, il me parut ESSENTIEL de savoir avec précision, comment cette satanée machine à café, marchait. Ma CONNAISSANCE      de l'instrument étant très superficielle. GENERALEMENT, je lisais à fond les brochures explicatives de chaque appareil. Mais là, blocage. REFUS complet. Faut dire qu'elle était un brin compliquée. Presque une machine à café de bar. Un autre univers pour moi. Mais elle m'avait été offerte pour Noël. Très beau cadeau, mais maintenant....
 
Enfin pour comprendre comment ça FONCTIONNAIT il fallait avoir au moins bac +4 !
 
Je dois RECONNAÎTRE que j'avais rapidement battu en retraite. J'avais CONSCIENCE d'avoir poussé les LIMITES de ma paresse à leurs paroxysmes. C'est pourquoi, ce lundi matin, cet ABANDON face à la cette cafetière m'a assailli et j'ai décidé de m'y mettre. Elle devait faire un café sublime. J'en avais grandement besoin et dans doute même un seul n'y suffirait pas. Mon DESTIN, derrière la porte, m'attendait de pied ferme, comme chaque jour. Allez, fallait y aller, le chemin était encore long. 
A nous deux, machine infernale, tu n'auras pas le dernier mot. 

 

Sujet 2

220px-Gustave_Caillebotte_c.1880_L'homme_au_balcon_Man_on_a_Balcony_oil_on_canvas_116_x_97_cm_private_collection.jpg

Illustration : peinture de Caillebotte

Les bonshommes du boulevard

Boris, le Biélorusse buvait une bière blonde dans le bar du boulevard Beaumarchais. Le barman bégayait, bavant bravement des bobards bienvenus. 
Sur un bout de banquette, un bobo bécotait une bellâtre, biglant bizarrement sur son buste. 
Une belle avec une bonne biture, beuglait du Brel. 
 
- billet sur le bar pour les boissons, balance Boris ! Et bien le bonjour bonhomme !
 
Sur le bitume, battaient les bottines blanches de Berangère, la boulangère. Elle ballotait bizarrement vers son boulot.
Bernard, le boucher, se bagarrait avec ses ballotines, son boudin et ses beefsteaks.
Le buraliste balayait un bout du boulevard, bien dans ses brodequins, bandant ses biceps avec bonheur. Le beau brun, barbu badinait avec Bérangère.
A l'autre bout, Baltazar brandissait ses biscottes et sa bouteille, la babine boudeuse. Il était bien barré, balbutiant des bêtises. Son blouson bardé de babioles, broches, broutilles bariolées, braquées au bazar de Basile. Le brave buvait beaucoup. Du breuvage pas bon ! Il se blottissait sur la balustrade du bus, bringuebalant d'un bord à l'autre. Bigre, la bonne biture !
Et Baptiste, le Bordelais, avec sa bicyclette bordeaux, bien sur, baissait les bras tout en balbutiant des balivernes. 
Ainsi les bonshommes du boulevard bricolaient le baratin avec beaucoup de bravoure. 

 

 

Sujet 3

Maïlo.jpg

Parapluies bicolores
Vers le ciel élancés 
Blanc nuage étonné.
 
 
Escalade nuageuse
Trouée lumineuse
La tour Eiffel s'amuse. 


31/01/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres