Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 3 - 2020 - sujet 3

 Découvrez le blog de Ghislaine  :  ici

a3s3b.jpg

Pour arrondir ses fins de mois, Jules aidait son ami Richard à tenir son stand de tir. Cela lui permettait d'augmenter un peu sa petite pension de retraité.

 

Jamais il ne s'était découragé et pourtant le pauvre aurait pu, car sa vie n'avait pas été facile. Une énormité de la vie avait laissé sa mère et ses 4 enfants seuls à la suite du décès de son père, à la mine, à l'age de 42 ans.

 

Cette situation renversante et bouleversante avait fait de lui le nouveau soutien de famille et ne laissait guère à Jules de loisirs. Son assiduité accrue au travail, son courage furent de précieux atouts et il fut considéré, apprécié par ses frères qui le portaient en haute estime. Il était un peu devenu leur Papa...

a3s3.jpg

Aujourd'hui dans sa veste à rayures de saltimbanque, il prépare les douilles de plomb, avec toujours un mot gentil pour chacun. Chaque fin de semaine, ses trois frères le rejoignent et ils évoquent toujours leur enfance avec des regards fiers vers leur grand frère ! Il a réussi à maintenir soudée la famille après que leur Maman soit partie à son tour...

 

Jules ne s'était jamais marié, mais l'amour de ses neveux et nièces comblait sa vie... Il était heureux d'avoir fait son devoir et sa famille le lui rendait bien. Il n'avait pas besoin de grand chose , tout cela suffisait à faire son bonheur.........

 

Ghislaine



09/02/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres