Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 5 - 2021 - sujet 1

Les arbres en folie, font la ronde de l’atelier 5.

a5s1.png

Dans la vie, pas de doute ! Je te donne un indice, il faut être (hêtre) de bonne constitution.   
Même si tu as du charme (charme), tu dois trouver du boulot (bouleau), pour gagner ton pain (pin). 
Si tu pars en cavale, et te déchaines (des chênes), parfois il faut que tu freines (frêne), ou (houx) si non, tu peux te noyer (noyer).  
Si tu as le râble solide,  (l’érable) (limite !) tu réussis à t’accrocher au sol (saule pleureur bien sûr), tu seras un peu plié, (peuplier) de rire,  naturellement.
Mais c’est fou ! J’erre (fougère) depuis déjà un bon moment, je dois rentrer, les jours sont plus courts : couvre-feu : il faut que je bûche (bûche). 
Dans cette forêt, que je fréquente régulièrement je devrais être inspirée : car c’est bien avec du bois que l’on fait le papier.
Tous les espoirs sont permis !
Je repense tout à coup à ce fabricant de crayons de couleurs dans la belle ville d’Olliergues (Puy de Dôme). Patrick crée ses crayons de couleurs à partir de branches de saule et de pigments naturels. C’est un garçon qui a bonne mine !
Pour argumenter mon propos, je dirais que c’est dans la forêt que poussent les crayons.
Puisqu’il faut se cacher derrière un masque, je laisse la bise siffler sur tes feuilles caduques.
Mes feuilles à moi restant désespérément blanches, devant tant de choses à exprimer,  je ne parviens plus à rédiger, alors je reprends mon indépendance
Allez,  salut  vieille branche !                                  

Shunt 30.03



30/03/2021
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres