Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 6 - 2018

Les chats

 IMG-20180317-WA0005.jpg

son travail à Rouquin est de tracasser Minouche qui se laisse mener par le nez comme un buffle.

 

Je le soupçonne d’escagasser aussi le reste de la bande sous le manteau, mais j’ai beau le surveiller jamais encore je ne l’ai pris sur le fait.

 

Quant au fameux Tidur, il y aurait  beaucoup à dire. Un conseil, ne vous approchez pas de lui quand il mange, il vous arracherait les yeux.

 

Arthur, lui, s’est amouraché d’une cavale aux grands yeux verts d’eau, à la robe d’une couleur indéfinissable.

 

Je l’avais déjà repérée rôdant autour de la grange et jamais je n’aurais cru qu’elle plairait à Arthur.

 

La mienne de chatte, je dis la mienne car tous les autres sont arrivés seuls, attirés par la nourriture que je laisse ici et là. La mienne donc, que j’ai nommé Avalanche, je l’ai gagnée au tarot. C’est la seule qui me tient vraiment compagnie. Elle n’est jamais bien loin et ne fraye pas avec les autres qui sont toujours par monts et par vaux. 

Jacote 77



14/04/2018
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres