Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 6 - 2021 - sujet 1

 

Non mais !!! ça faisait 2 jours que l’on tournait en rond. Le responsable, M KUKUCHIAN, de l’agence immobilière « Vivez votre rêve » était parti en vacances pour une destination hors de France, histoire de se vider la tête. Il faut dire qu’à 68 ans, il s’était, jusqu’à présent, donné corps et âme à la création et à la prospérité de ce projet longtemps mûri… il pensait passer en douceur les « commandes » et superviser de loin la pérennité de sa réalisation.

J’effectuais donc un stage, rémunéré pour 15 jours, chapeauté par les 2 «piliers»  après le chef d’agence : Janine et Huguette et… je n’étais pas au bout de mes peines. Chacune se sentant plus légitime que l’autre pour la place convoitée, elles se livraient à une guerre sans merci.

michèle a.jpg

A elles deux, elles constituaient une bonne représentation de l’espèce humaine... prêtes à tout pour réussir !

Ah… si elles savaient les « belles »… Janine 45 ans environ, un arrière train à faire pâlir une jument de trait, rouge à lèvres « plus voyant que ça... c'est pas possible », voix haut perchée et slim plus qu’hyper moulant se précipitait dès qu’une « mouche » franchissait la porte du bâtiment. J’exagère à peine c’est presque ça… il fallait la voir sortir de son bureau en trombe… Pas question d’attendre, se positionner, être la première, pour un peu elle aurait hélé le potentiel client sur le trottoir !  Mais en face se positionnait Huguette, dans les 55 ans, tout l’opposé de sa concurrente. Mince voire maigre, tailleur strict, cheveux positionnés en chignon sur le bas de la nuque, lèvres minces pincées… Petite digression, je l’imaginais mal se laisser aller à des ébats langoureux ou alors elle avait bien pris soin, avant, de déposer ses vêtements bien pliés sur une chaise…

a6s1 2021 michèle.png

Bref, se retrouver seule c’était leur occasion de se distinguer, de prendre le rôle de sous capitaine du vaisseau, comme l’avait suggéré ce bon Milan KUKUCHIAN. Peut être même la « gagnante » espère se voir offrir, au final, un écrin dans lequel brillerait de mille feux un solitaire, ni l’une ni l’autre n’étant mariée.

 

Ce qu’elle ne savait pas c’est que mon oncle , qui avait commencé « en bas de l’échelle », voulait me permettre de voir la réalité du monde du travail, les rivalités, les mesquineries avant qu’au fur à mesure du temps je lui succède…!!!!

J’imaginais déjà leurs têtes !!!!!!

 

Michèle



01/04/2022
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres