Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 7 - 2020 - Sujet 3

 a7s3.jpg

Le professeur :

Bonsoir Madame, entrez je vous en prie. Asseyez-vous ici, c’est la place de votre fils.

 

(Aparté) : Tu vois, il est juste devant le tableau, tu ne peux pas me faire le coup du « il me dit qu’ il voit pas bien au tableau…»)

 

La mère d’élève (s’assoit avec difficulté sur la petite chaise, devant le petit bureau ) :

 

 Bonsoir Monsieur, je vous remercie.

 

(Aparté de la mère de l’élève) : Aïe, j’ai les genoux qui touchent !

(Aparté du professeur) : Jolies jambes….

 

Le professeur : Voilà, je souhaitais m’entretenir avec vous des progrès de votre fils en classe.

 

(Aparté) : Enfin, façon de parler…des progrès, j’en vois pas beaucoup, moi.

 

La mère de l’élève : Oui, je vois bien à la maison qu’il a fait des progrès.

 

(Aparté de la mère de l’élève) : Ah bon, je croyais qu’il avait encore fait une c……, moi !

(Aparté du professeur) : Je ne sais pas trop comment tu peux savoir ça, tu ne signes jamais les cahiers !

 

Le professeur : Son attitude en classe m’inquiète un peu. Il a l’air fatigué, il se couche sur sa table…

 

(Aparté) : Il a une touffe dans la main, ce gosse, pas l’habitude du moindre effort à mon avis..

 

La mère de l’élève : Ah bon ? Pourtant, il se couche tous les soirs à 8 heures. Avec son père, on pense que c’est important.

 

(Aparté de la mère de l’élève) : Là, je suis sûre d’avoir dit exactement ce qu’il veut entendre, ce prof. On a bien le droit de se détendre un peu en famille le soir quand même. On travaille beaucoup, nous, on n’est pas tout le temps en vacances !

(Aparté du professeur) : Tu parles ! Il doit jouer à ses jeux vidéo dans sa chambre jusqu’à pas d’heure…

 

Le professeur : Vous savez qu’il doit vous montrer son travail chaque fin de semaine. Réclamez-lui s’il oublie. Comme ça, vous pouvez l’aider à revoir ce qu’il n’a pas compris pendant le weekend.

 

(Aparté du professeur) : Si tu y arrives……

(Aparté de la mère d’élève) J’ai pas que ça à faire, gréviste !

 

La mère de l’élève : Il me dit que les autres le tapent à la récréation.

 

(Aparté) : Celui qui touche un cheveu de mon fils, je le crève !

 

Le professeur : Je ne crois pas, Madame, mais je vais surveiller ça. Je vous remercie d’être venue, c’est important le lien entre les professeurs et les familles. La réussite de vos enfants passe aussi par une collaboration étroite avec l’Institution.

 

La mère de l’élève : Oui, oui, je comprends.

 

(Aparté de la mère de l’élève) : Hein ? Pourquoi il veut mettre mon fils dans une institution ?

Christine



22/11/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 250 autres membres