Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 7 - 2022 - sujets 1 et 5 choix 2

 

                                                                    Adieu

 

J’aurais tellement voulu rentrer, heureuse, et tendrement me blottir contre toi.

J’aurais tellement voulu retrouver cette enveloppe charnelle qui déjà, me manque terriblement.

J’aurais tellement voulu que la tempête sous mon crâne se transforme en une douce mélodie qu’un compositeur aux multiples talents distillerait savamment afin de m’apaiser.

J’aurais tellement voulu enfin trouver le sommeil qui me fuit malgré des efforts aussi inutiles que désespérés.

J’aurais tellement voulu que cette terrible réalité ne soit qu’un horrible cauchemar.

J’aurais tellement voulu m’éveiller alanguie contre ton corps encore tout chaud de nos tendres ébats.

J’aurais voulu, j’aurais voulu…

a7s1 et 3.jpeg

Mais à quoi bon, mon cœur le sait bien, plus jamais ta voix ne me réveillera, plus jamais ton souffle ne caressera mon visage, car de souffle cher amour…, il n’y a plus.

                                                                                                           KIKA 06.05.2022.



04/06/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres