Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 7 - 2023 - Sujet 1 (atelier 4 sujets 2,3,4)

 

2.png

A supposer que la poésie ait la possibilité de procurer des effets magnétiques sur mon état d’âme, alors qu’il ne me reste qu’une petite journée à vivre, je croquerais avec délices les instants que la vie m’offre en sursis, je ressortirais ce vieux chevalet qui garde en mémoire tant de belles choses et de connaissances, support idéal pour exposer cette fresque particulière représentant les petites mains maladroites aux doigts potelés de mes six petits- enfants, traces d’amour et de peinture à l’eau, pleines d’espérance et de candeur, puis je me replongerais avec beaucoup d’attention sur tous les souvenirs qui ont jalonné mon parcours, je cueillerais les parfums des lilas printaniers, déambulerais dans tous les recoins du jardin pour souhaiter la bienvenue à toutes les nouvelles plantes qui percent la croute  terrestre avec tendresse mais vigueur, caresserais les lichens du vieux pommier, donnerais quelques graines aux oiseaux garnissant leur nouveau nid, puis pour décompresser un peu je  descendrais jusqu’au ruisseau tremper mes mains dans l’eau encore très fraiche en ce mois d’avril, j’emplirais mes oreilles  de tous les sons de la nature, et lorsque la voute céleste allumera toutes ses étoiles sur son drap de velours noir, après avoir jeté un dernier regard sur ce visage triste qui était mien il y a si longtemps, j’irais doucement m’allonger, sur l’herbe devenu humide, et expirer enfin.

 

Shunt 13.04.2023.



22/04/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 465 autres membres