Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 8 - 2021 - sujet 3

a8s3.jpg

Je suis jeune, je suis belle.
 
La fenêtre ouverte, c'est le printemps.
 
Un doux zéphir enveloppe de tiédeur ma chambre longtemps refroidie.
 
Je suis allongée et je crains que les tourments d'une ancienne vie ne me reviennent ; mon esprit divague.
 
J'aime mais on ne me touche.
 
Je ne veux pas ; j'attends, et, encore, j'attends.
 
Contrariée, je garde la clef de ma maison sous mon oreiller.
 
Mes doigts sont fébriles : j'ose ce que je ne veux donner ni ne sais demander. Je ne comprends plus. Mon corps refuse.
 
Je songe à toi, oh ! Amant merveilleux ! Et mes émotions languissantes, je les emprisonne.
 
Quand te dirai-je : reviens !
 
Maurizia


07/05/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 296 autres membres