Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 24/02/2015

Synopsis

Voilà de nombreuses semaines que Thomas s’enlise huit siècles par heures dans le quotidien routinier de son nouveau travail. Bien qu’il l’ait souhaité avec force, alors qu’il nageait en pleine inaction, il sent aujourd’hui qu’il passe au plus près de la mort de son âme.

Il y a si peu de réel dans cette vie industrielle. Pourquoi faut-il donc que les employés soient payés à inventer des déchets ?

La sonnerie retentit et indique l’heure de sortie des ateliers et bureaux. Il redevient à l’ultime seconde ce qu’il n’a pas cessé d’être, l’enfant insupportable, curieux de tout qui animait ses proches, agréables et bienveillants, et où il se sentait reçu dans leurs paroles.

 

Logorallye

pretre.jpg

Le prêtre avait du mal à rentrer dans le confessionnal pour écouter cette femme, cette pute réputée et montrée du doigt par tous ses paroissiens. Quel destin avait-elle donc suivi pour en arriver à monter les marches de l’église et serrer la main tremblante du curé qui craignait de mourir de la juste punition ainsi méritée ?

Seule, dans la maison de bois qui absorbe les pêchés, la femme attendait de recevoir la leçon du religieux. À sa sortie, il ne lui resterait plus qu’à se laisser conduire par le nombre de prières qu’on lui aurait ordonné pour laver sa conduite et pouvoir repartir de plus belle.

Elle avait besoin d’exprimer ses confidences et du regard horrifié de sa victime dont elle se délectait régulièrement, avant de fêter l’entrée dans la nouvelle semaine avec un verre de Martini.



25/02/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres