Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Conflit érotisme/Dieu

 

Ce curieux meuble en bois que l’on trouve dans les églises anciennes m’a toujours inspirée maintes interrogations. Il se nomme le confessionnal, c’est un isoloir clos dans lequel s’assoit dans la pénombre le prêtre de la paroisse pour écouter à tour de rôle ses brebis pénitentes, qui viennent s’y confesser pour obtenir l’absolution. D’un côté l’âme pure, non souillée par les bassesses et pulsions, qui est supposée vouer sa vie et son amour à Dieu l’être suprême, et, de l’autre un pauvre pécheur coupable qui a succombé à la convoitise et la tentation de la chair.

Le prêtre, charismatique et très bon orateur guide ses fidèles, leur inculque la morale, le bien et le mal, la raison d’être du mariage. Cet engagement sacré, pour le meilleur et pour le pire, est en effet l’union et de dévouement l’un pour l’autre d’un homme et d’une femme dans le but de fonder une famille. Jouissance et contrôle des naissances sont à bannir. Le devoir conjugal a pour finalité la procréation.

Or, que confient les paroissiens dans ce confessionnal, … l’impensable, l’inavouable ? Sacrilège, ils dévient du droit chemin, ils entachent l’Amour de recherche du plaisir, de jeux, de fantasmes. Les brebis se perdent dans l’irrésistible légèreté de l’être. Certains savourent la sensualité, l’érotisme, la sexualité sans même s’unir devant Dieu.

Or, si la Nature a doté femmes et hommes de capteurs sensoriels, de zones érogènes, d’organes sexuels qui permettent de donner et se donner du plaisir, voire même de partir au septième ciel plutôt qu’attendre un hypothétique paradis, pourquoi entacher  cette volupté de honte et culpabilité ? La jouissance érotique, l’intensité extrême du plaisir sexuel fait monter une émotion intense dans le corps entier au point de ne faire qu’un avec l’autre, de perdre la perception du temps et de l’espace. L’éros aux vertus quasi-divines est la promesse de la plénitude du bonheur vécue au présent.

 

Aussi, ne vous privez surtout pas, faites l’amour, mais faites le divinement !

 

Nadège



08/02/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres