Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Nadège

Depuis le lever du soleil, je marchais, seule, pieds nus dans le sable fin, le long de l’océan Indien.

Au loin un son me parvient, une musique qui peu à peu s’éclaire et se fait de plus en plus limpide jusqu’à ce que je puisse en distinguer chaque élément, chaque vibration, jusqu’à en devenir obsédante. Ce rythme, ce tempo qui bat dans ma poitrine, mon corps et mon cœur s’emballe, je me mets à taper du pied dans l’eau, à tourner, tourner, danser, tournoyer. Je déploie mes ailes jusqu’à m’envoler.

Je suis un oiseau, mes ailes se sont déployées, au loin, l’horizon incandescent m’invite à la méditation ; mais ce n’est ni le lieu, ni l’heure, je suis dans le ressenti, dans l’absolue richesse de la communion originelle. Les vaguelettes de l’océan caressent mes pieds avec une tendresse charnelle. J’ai replié mes ailes, ouvert mes bras à cette nouvelle volupté qui m’envahit. Un à un, j’ai ôté mes oripeaux, la civilisation et tout ce qui jusqu’alors a été ma vie. Je suis fille de l’océan et je revendique mon plaisir. Je plonge tête la première dans l’eau chaude et rougeoyante qui me caresse  telle la main de mon amour. Où es-tu bel ange ? Pourquoi n’es-tu pas près de moi à cet instant béni des dieux ? Je nous rêve Eve et Adam à l’origine du monde. Je me laisse porter par l’eau, mon corps offert au ciel qui s’assombrit, je suis en paix.

Merci de m’avoir donnée cette paix, sur cette plage et ce sable fin, je me laisse partir à mes rêves qui aujourd’hui sans le savoir sont devenus réalités. Je voulais m’envoler mais je ne me suis pas brûlée ?? ????? Sur les rayons incandescents du soleil, non au contraire, le soleil n’est que la vie. Même la beauté idyllique de cet endroit ne fait pas partir les angoisses matérialistes ; ni l’existance de notre monde.

Pourtant, je devrais me laisser aller, porter, comme ceux que je vois venir rejoindre cet océan, cette eau chaude et cet Eden créé ou rêvé, je ne sais pas, je suis perdue, alors je préfère fermer les yeux et choisir la mélancolie qui m'amènera dans cette nouvelle vie.



01/08/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres