Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 17 - 2022 - sujet 3

 

A la terrasse d’un café, rêveur, je profitais des derniers rayons de soleil de l’été indien, quand je l’aperçus. Elle était vêtue d’une robe portefeuille blanche laissant entrevoir ses délicates chevilles. Des lunettes noires perchées sur le bout de son nez, elle lisait en articulant soigneusement certains mots. Peut-être répétait-elle un texte ?

 

Mon imagination s’enflamma : je me vis embrasser cette blonde nuque, respirer son parfum Si d’Armani puis doucement titiller son adorable oreille. Le lien défait, sa robe s’ouvrirait comme une corolle découvrant un corps élancé plein de promesses. Je l’allongerai alors doucement sur le canapé devant la cheminée.

 

La langue râpeuse de mon chien me rappela brutalement à la réalité.

a17s3.jpg

Loin de mes pensées volages, la belle savourait avec délectation un chocolat liégeois lui laissant une petite moustache irrésistible.

Je lui souriais mais elle resta de marbre, loin de ressentir ce fugace frisson de plaisir qu’inconsciemment elle avait provoqué.

Amour possible ou impossible ? Nul ne le saura, je laissais échapper la jolie créature.

 

La Reinette



03/11/2022
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres