Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 16 - 2018

La ronde de mots

Ecoute ma vieille, écoute les bruits du silence ! Entends-tu la nouvelle consigne ? Celle qui nous invite à ne pas écouter les bruits inutiles et si futiles de la vie au dehors.

 

Je sais que ta chute à brisé quelque chose en toi, mais pas un instant, je n'ai cessé de t'aimer. Vois autour de toi, tous nos repères sont là. Qu'importe ce qu'ils disent. Viens fais cette anagramme avec moi, tu te souviens comme tu aimais cela avant ? Non Alzheimer n'est pas un drame pour nous, c'est juste un ajustement, qu'importe qui tu oublies, moi, je suis encore là et jusqu'au bout, je tiendrai ta main.

 

Regarde ! Sur le calendrier, tu vois, c'est toi qui a mis cette croix. Pourquoi l'as-tu fait? Oui, mon ange, c'est cela, demain nous fêterons notre 60ème anniversaire de mariage.

 

L'Ecchymose d'Ernest

 

 

Evelyne écoute énervée l'engueulade d'Ernest et Edmond qui s'entreprennent en exclamations non édulcorées. Enzo, ecclésiaste entreprenant, et Enrique éminent entrepreneur s'en emparent et ensemble, ils entament une énième excuse émoussée expliquant à Ernest qu'il exagère et qu'Edmond est excédé.

 

L'échauffourée, s'éteint enfin. Ébaubie, Évelyne s'étonne et espère que l'esprit endiablé de ces effrayants égoïstes n'enflammera plus l'enceinte de cette église éprise d'espérance.

 

C'est encore en écoutant l'égrillard Elvis entamant un "être ou ne pas être" en enlaçant l'épouse effarée d'Enrique que l'émeute s'étoffe. L'écervelée épouvantée s'extasie d'exciter encore l'engouement et l'érotisme effréné d'Elvis. Etourdie, elle s’évanouit.

 

L'embarras enflamme l'époux enivré et écœuré, il enchante les espiègles en les entraînant à éructer les saints épîtres. évangiles.

 tempête.JPG

 Alerte tempête

Le bulletin météo est tombé, mais toi tu persistes, tu veux absolument embarquer. A quoi bon risquer ta vie pour quelques poissons de plus !

 

Le ciel est gris et les nuages grossissent encore. Regarde, tous les bateaux sont rentrés, ce matin personne ne prendra la mer, mais toi, tu insistes et tu veux y aller. Qu'est-ce qui t'attire ainsi irrésistiblement vers elle ?

 

La camarde pourrait gagner cette fois, ne te laisse pas tenter mon amour, reste près de moi, près de notre petit garçon. Ne lui donne pas ce mauvais exemple.

 

Ce matin là, il n'est pas parti, mais je n'ai pas gagné la fois suivante. A présent, dès que le ciel est gris, je me rappelle que j'ai manqué de forces et que mon amour n'a pas réussi à le retenir.

 

Maridan 18/12/2018

 



18/12/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres