Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 9 - 2022 - Sujet 5

 

Tribunal de Montpellier – Place René Dumont – 12 Juin 2032

 a9s5.jpg

Faites entrer les accusés !

 

  • André MINVIELLE, vous êtes accusé d’avoir, en janvier de cette année, rempli plusieurs fois de sacs d’ordures la poubelle de vos voisins sans avoir effectué auparavant le moindre tri sélectif : les caméras de surveillance du quartier sont accablantes, reconnaissez-vous les faits ?
  • Ben, il serait difficile de nier même si j’en avais l’intention...
  • André MINVIELLE, vous êtes condamné à travailler bénévolement pendant trois mois au centre de tri.

 

Au suivant !

 

  • Catherine POLETTI, vous êtes accusée d’avoir, le 6 février de cette année, en trois lieux différents, et en utilisant de faux tickets de rationnement de viande, acheté du collier, de l’épaule, du flanchet et du tendron de veau alors que votre quota de consommation de viande carnée était déjà épuisé dès le 5 de ce mois, reconnaissez-vous les faits ?
  • Ben, je voulais juste faire une blanquette de veau à mon mari !
  • En vertu de la nouvelle réglementation sur la limitation de consommation de viande, vous êtes condamnée à un trimestre de travail bénévole à la coopérative fruitière biologique.

 

  • Amadou NDIAYE, vous êtes accusé d’être entré illégalement dans notre pays sans avoir fait la moindre demande préalable d’asile, vous êtes d’accord avec cette description des faits ?
  • Désolé, je pas comprendre bien
  • Vous êtes condamné à un an de travail agricole gratuit, nourriture et logement à la charge de notre République. Au bout d’un an, votre situation sera réétudiée et si votre bonne conduite au travail est attestée, vous pourrez obtenir, après trois années de travail agricole bénévole supplémentaire, la nationalité française.

 

Suivante !

 

  • Sylvie DUPAQUIER, vous êtes accusée d’avoir utilisé des engrais et pesticides chimiques dans votre jardin potager sans en avoir demandé l’autorisation ; Circonstance aggravante, vous l’avez fait à plusieurs reprises ce qui a été attesté par vos voisins dans une déclaration officielle de dénonciation citoyenne L-353-B enregistrée au tribunal de police de quartier sous le N° 22479. Je vous écoute...
  • Ben, si j’avais demandé, vous m’auriez refusé, et pourtant elles étaient vraiment malades, mes tomates...
  • Sylvie DUPAQUIER, vous êtes condamnée à trois mois de rééducation écologique au Centre départemental de LODÈVE, vous en avez apparemment grand besoin !

 

  • Kevin NICOLLIN, vous êtes accusé d’avoir utilisé seul votre véhicule automobile alors que la loi du 2 septembre 2031 rend le co-voiturage obligatoire sauf dérogation expresse accordée par le commissaire du quartier. Vous avez été photographié huit fois au volant non-accompagné par les caméras de surveillance routières, contestez-vous les faits ?
  • Je croyais que le réseau de télésurveillance routière était en maintenance ce jour-là, c’est ce que m’avaient dit mes amis...
  • Circonstance aggravante ! Vous êtes condamné à six mois de travail bénévole au centre régional de reconditionnement et de mise aux normes écologiques des véhicules d’occasions

 

Pff ! Quelle journée, et ce n’est pas fini. Faites entrer les autres accusés !

 

-          §     -     §       -

 a9s5b.png

« La Dictature Écologique (2030-2080) » est une période de l’histoire européenne qui aura duré cinquante ans.

Après le total échec des démocraties occidentales à apporter la moindre réponse aux crises environnementales et sanitaires qui frappaient le continent depuis la fin des années 2010 (érosion du littoral, montée des températures, flambée des prix de l’énergie et des matières premières, développement de nouveaux virus dévastateurs...), après l’incapacité des partis politiques traditionnels à proposer des solutions acceptables par les populations du continent, les autorités militaires soutenues par les pays détenteurs de la dette instaurèrent sur le continent une dictature écologique sévère et efficace.

Les mesures les plus dures prises (limitation des naissances, restriction des déplacements, obligation de travail agricole productif par tranche d’âge, suppression de tous objets de plaisirs écologiquement nuisibles, restriction d’usage des objets électroniques, limitation des températures de chauffage et de climatisation, diminution de la consommation, obligation de mise en place d’énergies renouvelables ou faiblement productrices de C02, etc...) furent d’autant plus efficaces qu’elles étaient soutenues par la mise en place d’un « Permis Écologique Citoyen ».
Ce permis, doté de 24 points au départ, évoluait au gré des demandes et activités individuelles. Lorsque le compteur tombait à zéro, le citoyen devait des heures bénévoles de travail dans les coopératives de production.

a9s5c.jpg

Il était toutefois possible de gagner ou regagner des points en dénonçant les mauvaises pratiques de tiers, grâce à la « dénonciation citoyenne » qui devait s’effectuer sur des formulaires officiels et non des lettres anonymes.

Cette pratique de « dénonciation citoyenne » fonctionna au-delà des espérances de ses concepteurs.

Grâce à cette politique drastique, la situation environnementale se redressa considérablement, la faune et la flore furent revivifiées, ce qui permis aux autorités d’organiser à nouveau des élections libres et démocratiques sur le continent en 2080.

Les citoyens européens étaient enfin guéris de leur frénésie consommatrice, ce qui ne fut malheureusement pas le cas des américains.

Sur le continent américain – exception faite du Canada retranché – continuèrent à régner l’anarchie et la délinquance, les trafics de viande carnée et de pétrole ayant remplacé le juteux marché de la cocaïne du début du siècle.

 

(Extrait de l’Encyclopédie du XXIème Siècle – Édition du 12 Février 2102 – Article « La Dictature Écologique Européenne »)

 

JeanBat

 

Ils y ont réfléchi : https://reporterre.net/L-Ecologie-du-XXIe-siecle-19550



08/06/2022
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres