Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 20 - 2022 - sujet 1

a20.jpeg

 

Rêve brisé

 

Louis a toujours voulu être danseur. Déjà à l’âge de quatre ans, il imite Gene Kelly chantant « Singing in the Rain» en tournoyant avec un parapluie devant la télévision. C’est l’activité ludique qu’il préfère.

 

A sept ans,  il demande à ses parents de l’inscrire à une école de danse classique. Après quelques refus, ils finissent par accepter.

 

Il s’imagine danser à l’opéra de Paris et entendre à la fin du spectacle les applaudissements du public résonner dans la salle. Le ski est une autre de ses passions. Comme la famille habite en Haute Savoie, non loin d’une station de sports d’hiver, il a appris à skier très jeune.

 

Ce jour du 19 décembre 2017, il commence à dévaler une pente. Dix minutes après, un skieur le percute sur la droite. Louis se met à hurler et reste à terre en criant tel une furie contre cet imbécile qui lui a cassé la jambe et éparpillé dans la neige les affaires qu’il avait dans son sac.

 

C’est alors qu’un homme en raquettes à neige, tel un ange descendu du ciel, apparaît devant lui. Il ramasse les objets, les met dans le sac en lui disant « Ne t’inquiète pas, les secours vont bientôt arriver. J’ai vu l’accident, j’ai appelé les secours. Il s’agenouille et met ses mains sur la jambe malade pour adoucir la souffrance. Puis il s’éloigne comme il était venu. Louis sidéré ne pense pas à lui demander son nom.

 

Il est transporté à l’hôpital où il est opéré quelques jours après.

 

Louis demande à ses parents de mettre des annonces dans un journal local afin de retrouver son sauveur en promettent une récompense à celui qui le retrouverait, sans résultat.

 

Le temps passe. Louis fait beaucoup de séances de rééducation. Un médecin lui annonce qu’il va continuer à boiter et qu’il faut oublier la danse et le ski : il déprime.

 

Peu de temps après Louis perd son père :  nouvelle épreuve, immense chagrin.

A l’enterrement, sa mère lui fait remarquer qu’elle a remarqué un inconnu au fond du cimetière. Tous les deux se dirigent vers lui. Louis le reconnaît immédiatement, c’est son sauveur : mêmes yeux, même regard bienveillant.

 

Ils vont ensemble dans un café. L’homme prénommé Paul est veuf sans enfant. Il s’est fait passer à l’hôpital pour un ami de la famille et depuis il suit Louis de loin.

 

L’histoire se termine bien : s’il est trop âgé pour reprendre la danse, Louis par contre marche normalement et recommence à skier. Il a désormais un ami qui s’occupe de lui comme un père.

 

Iris



28/12/2022
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 405 autres membres