Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2024 - Sujet 6

https://static.blog4ever.com/2013/07/747085/a1s6romantini2_9918522.jpg

 

Notre bon roi Charlemagne, un jour d’hiver, chevauchait depuis des heures quand il éprouva le besoin de : se reposer dans une clairière enneigée, manger , nourrir son destrier.

 

Au pied d’un magnifique chêne il attacha son cheval, étendit une large peau d’ours puis s’installa confortablement.

 

LUTIN TIRANT RENNE : Statues NOËL

 

 

Soudain sorti de nulle part, un lutin hyperactif monté sur un renne se présenta devant lui. Les yeux brillants de malice, le nez rougi par le froid, il lui demanda à qui avait-il l’honneur de s’adresser. Le roi Charlemagne se présenta et demanda à son tour au lutin qui était-il, d’où venait-il ?

 

BDcalé Chroniques | Charlemagne, au-delà du mythe

Les présentation faites, le roi dit attendre l’arrivée d’un chariot, rempli de nourriture, mené par un de ses valets. Ce dernier arriva sur ces entrefaites. Le serviteur étala une superbe nappe qui avait été brodée par la reine, il y déposa un véritable repas festif préparé par le cuisinier royal et, pour arroser le tout, des bouteilles de vin d’un bon cru accompagnaient le festin. Le lutin devant ces agapes ne savait par quoi commencer, il avisa un gros pot de beurre puis au moyen d’un couteau à beurre se prépara d’énormes tartines qu’il engloutit en un clin d’œil.

 

Le repas se déroulait agréablement, ils discutaient des réformes qui devraient être faites pour améliorer le sort de leurs sujets, des guerres menées pour défendre leur royaume de certains peuples austères.

Notre bon roi Charlemagne au cours de la conversation dit au lutin qu’il envisageait de créer une école publique afin que tous ses sujets puissent avoir droit au savoir, à la connaissance. Ne plus laisser aux religieux le pouvoir de mener l’instruction à leur guise.

 

Cela faisait des mois qu’il y songeait mais il procrastinait, se disant qu’il avait encore le temps, qu’il n’y avait rien d’urgent.

Mais, promis, de retour au château il convoquerait ses ministres et ferait aussitôt le nécessaire sans remettre au lendemain.

Il tint parole. Sacré Charlemagne !

 

Romantini



29/01/2024
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres