Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2023 - sujet 4

a1s4.jpg
 

Le livre que j'ai beaucoup aimé, est un petit livre, un livre de poche.

 

« Monsieur  Ibrahim et les fleurs du Coran »  d’Éric Emmanuel Schmitt, normalien et docteur en philosophie, né  en 1960

 

Son  livre  donc : 1960,  à  Paris.

Un jeune garçon juif âgé de14 ans raconte la rencontre qui va changer sa vie.

 

Un récit plein d'humour.

 

Ce jeune parle, il rêve, il raconte avec  ses mots, des mots qui nous égratignent le cœur tout en nous  faisant sourire et parfois rire !

 

Voyage entre les rêves et la réalité.

 

Je vous encourage à faire ce voyage, ce temps de lecture est vraiment à savourer lentement ! Vous  ne l'oublierez pas, cela fait un moment que je l’ai fait et je vous promets qu'il est toujours présent  dans ma mémoire.

 

Claudine L.

 

Résumé :

Paris. Rue bleue. Dans les années 60. Moïse, onze ans, mal aimé, supporte comme il le peut de vivre seul avec son père. Monsieur Ibrahim, le vieux sage, tient l'épicerie arabe et contemple le monde de son tabouret. Un jour, le regard de monsieur Ibrahim rencontre celui de Momo et, de conversation en conversation, la vie devient plus souriante, les choses ordinaires extraordinaires...
"Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran" est le récit rétrospectif d'une adolescence : celle de Moïse, deux fois abandonné, qui trouve en la personne d'un épicier soufi un initiateur à la sagesse et un guide sur le chemin de la vie. Ce texte, qui a fait l'objet d'une très belle adaptation cinématographique de François Dupeyron, est le lieu d'une réflexion sur l'amitié, la force de vivre, la tolérance. Fable, conte, voyage initiatique, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran propose également un travail sur l'art et les fonctions du dialogue dans le récit.



18/01/2023
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 405 autres membres