Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 1 - 2024 - Sujet 6

 a1s6.jpg

 

Il était une fois, dans la clairière enneigée d’une forêt connue des  Pyrénées ariégeoises,  une petite maison forestière au toit couvert de vieilles lauzes que la neige réchauffait d’une épaisse couche étincelante.  Elle abritait  un gros bonhomme bien sympathique au visage jovial, illuminé par une barbe blanche. Il la partageait avec un lutin vert de petite taille,  hyperactif à l’œil malicieux, et un bon vieux renne blond au poil encore brillant.  

Il ne quittait son refuge qu' aidé de ses compagnons pour faire sa tournée de noël, qui lui était impossible de procrastiner.

Vous savez bien !

Les enfants  arrivaient aux vacances de Noël, excités.

Certains d’ailleurs ne portaient pas dans leur cœur ce sacré Charlemagne, qui avait inventé l’école, et préféraient les vacances aux activités scolaires…

Alors la veille  du départ impératif, le vieil homme, fin prêt, faisait le tour de sa maisonnette, n’oubliait pas d’arroser les jeunes sapins car ils étaient destinés aux noëls des années futures, vérifiait le chargement de son traineau : le sapin de l’année, les poupées, les voitures à pédales, les légos, les mécanos, les triominos, les livres de contes, les écharpes et les bonnets, les bonbons et chocolats,  etc…

a1s61 et 6.gif

Content de son  inventaire, il devait songer à se nourrir, lui aussi, avant d’entreprendre sa longue tournée. Il s’installait  dans sa petite cuisine pour manger, que dis-je,  déguster avec le lutin leur  repas festif de noël et faire le plein d’énergie. Le renne quant  à lui se régalait de marrons et de lichens parfumés.

Son repas terminé, le vieil homme pensait  à tout le bonheur qu’il allait déverser tout au long de sa tournée, aux enfants sages et moins sages.

Une belle houppelande rouge rubis  brodée de ses initiales, l’attendait, posée sur le siège du traineau, lui rappelant qu’il était une légende et que l’heure de faire rêver les enfants petits et grands était arrivée.

Le lutin installé à l’arrière du traineau regardait admiratif la lune qui ressemblait à une motte de beurre énorme et s’imaginait en train de lui caresser le dos avec un couteau à beurre pour consommer un peu de cet astre merveilleux  chargé de mystères .

Peut-être connaitrait-il ainsi le secret du Père  Noël.

Immortel.

Joyeux Noël, car il sera d’autres fois, dans les clairières enneigées des Pyrénées,  

Que  Noël reviendra pour la plus grande joie des petits et des grands….

 a1s1et6b.jpg

Shunt. 2023.12.31.



07/01/2024
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres