Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 10 - 2019 - 2ème sujet

 a10 siudmak23_07_3S.jpg

Illustration de Wojtek Siudmak

J'avais de si grands espoirs pour l'humanité. Mon père m'avait bien dit que je m'illusionnais, mais ma foi était si forte que je me suis porté volontaire pour rejoindre la terre.

 

Lorsque enfin, j'y suis parvenu, tout n'était que chaos et désolation. Les hommes étaient tous morts, étendus sur le sol. Leurs corps semblaient avoir fusionnés avec la terre. Ils étaient fossilisés et avaient adopté la couleur du sol privé d'eau.

 

A l'horizon, plus d'arbres, de fleurs, de végétation. Plus un cri ne bruissait dans le silence spectral de ce monde mort. Plus d'animaux pour donner un semblant de vie, plus le moindre ruisseaux, rivières, fleuves, lacs, mers et océans, tout cela était à sec.

 

Sur ce monde à l'agonie ne subsistait qu'un immense et magnifique ciel bleu aux couleurs complémentaires de cette terre à l'agonie. Ici et là, quelques nuages épars et gorgés d'eau semblaient se moquer de cet ange qui croyait tout arranger. Il leva les bras au ciel et comme jaillissant de la roche il lança son cri :

 

<< Pourquoi ? Pourquoi, mon père, as-tu laissé faire cela ?>>

 

Maridan 14/05/2019



15/05/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres