Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 10 - 2021 - sujet 1

a10s1.png

 

Cathy est sur ce dossier depuis des heures. Il faut qu’elle réussisse à le boucler avant ce soir.

Demain , elle présente aux élus locaux le projet de réhabilitation du vieil hôtel de la rue du Lavoir abandonné depuis des dizaines d’années pour en faire une halte d’accueil pour jeunes immigrés.

Elle a monté une association qui commence à s’étoffer, elle en a pris la Présidence. Ils ont tous travaillé dur pour faire une proposition qui tienne la route.

Le point le plus névralgique est de chiffrer correctement le montant des travaux avec l’aide de possibles partenaires.

La trésorière a demandé plusieurs devis et les différences sont notoires. Cathy a contacté des structures porteuses de ce genre de projet et de réunion en réunion a mis en place un réseau, mais rien n’est encore gagné !

 

Par ailleurs, comme le village possède des bâtiments historiques le règlement est strict concernant le choix des matériaux, des couleurs,  le style de la réfection des façades etc...

Elles ont du  transmettre des tonnes de paperasses aux domaines.

Par moments elles ont eu envie de tout laisser tomber, de chiffonner les documents et de tout jeter à la poubelle.

Mais au fond , il n’en est pas question, ils  iront tous  jusqu’au bout pour cette cause solidaire.

Il faut aussi tenir compte de la population locale qui a du mal à évoluer vers une ouverture où les lendemains inhabituels sont redoutés. Régne la peur de l’étranger d’où qu’il vienne.

 

Pour l’heure Cathy se raconte qu'elle trouvera les mots pour convaincre, mais elle bute sur les bonnes formulations pour rassurer les frileux et elle relit chaque phrase avec un doute persistant, elle doit rester modeste, mais convaincante.

 

Tout à coup lui revient une phrase de Nietzsche :

 

« Contre la vanité, ne t’enfle pas, autrement la moindre piqûre te fera crever. »

 

Certains habitants la jalousent, d’autres ou les mêmes la trouvent prétentieuse, elle qui est arrivée depuis peu dans ce bourg…de quoi elle se mêle ? Elle en vient à se demander si elle est légitime dans cette entreprise ?

 

Elle relit son dossier en passant nerveusement les doigts dans sa chevelure rousse, baille, les yeux lui piquent et elle décide de le refermer.

 

Elle ne produira plus rien de bon à cette heure tardive. Elle se couche, le chat est déjà à sa place favorite au pied du lit. Elle s’endort plutôt  rapidement. Au petit jour, elle se réveille de bonne humeur… mais OUI, ils vont y arriver à mettre en place une « halte solidaire », quand tout part du cœur, on trouve les bons arguments…

 

Clohe



31/05/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 296 autres membres