Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 11 - 2023 - Sujet 3

 

 

 

 

Les frères ennemis.

 

Pourtant la succession des parents s’était bien déroulée. Quelques anicroches entre les belles-filles pour des histoires de petites cuillères en argent, ne passant même pas au lave-vaisselle, auraient pu faire fâcher les deux frères, mais il n’en fut rien, chacun avait su apaiser son épouse. On le sait bien, les pièces rapportées doivent se tenir à l’écart de ce genre de situation.

 IMG_20230801_065708.jpg

Le partage du grand potager parental n’a même pas été source de conflits, au grand étonnement de la famille qui avaient des souvenirs de bagarres de frères ennemis lorsque les deux garçons contaient fleurette aux mêmes dulcinées du village.  Un simple tirage au sort à pile ou face avait suffi à attribuer chaque moitié du terrain préalablement définie.

 IMG_20230801_065724.jpg

La vie reprit son train-train, les deux frères cultivant le soir après le travail leur carré respectif. Arriva l’époque des repiquages en petits godets. Chacun s’y affaira suivant scrupuleusement les conseils que leur père leur avait enseignés. Le soir venu, ils contemplaient  leurs plantations avec fierté. Ils aimaient se montrer leurs résultats.

 

Les jours passaient, et, il fallait bien admettre l’évidence, les plants de l’aîné se développaient plus rapidement et en meilleur aspect. Au début, cela se passa dans le calme, mais il ne dura pas, et un soir, le cadet se mît en colère contre son frère, l’accusant de toujours mieux réussir que lui et d’aimer le dévaloriser pour affirmer son pouvoir de chef de famille.

 

Cette cohabitation maraîchère ne pouvait pas continuer ainsi dans la durée. Il fallait qu’une mesure radicale soit prise. Continuer à comparer leurs pousses entraînerait une catastrophe irrémédiable. Il ne s’agissait pas d’hésiter sous peine qu’un sinistre arrive.

 

Un soir, le cadet, qui n’était pas apparu dans son carré depuis quelques jours, enjoignit à sa femme effrayée à la pensée de ce qui aller arriver, de rester à la maison. Il rejoignit son frère au milieu des haricots. L’aîné était sur ses gardes, craignant la force de son frère. En effet, ce dernier était plus trapu et plus musclé que son aîné.  Le plus jeune se plaça face à son frère, jambes écartés, petit sourire aux lèvres, dans la position d’un catcheur prêt à en découdre pour gagner la ceinture mondiale WWE. 

 

Après quelques minutes de suspens paraissant des heures pour l’aîné, le cadet s’approcha et serra son frère dans ses bras. Il lui tint alors un discours époustouflant.

 

« Pourquoi nous bagarrer ? Pour quelques haricots et quelques tomates ? Tu as la main verte, pas moi. Chacun ses qualités. Je te laisse mon carré de jardin et tu me donneras la moitié de ta production en fruits et légumes. Je sais que tu as toujours fui les bagarres vu ta petite corpulence. En échange, je ferai les gros travaux de jardinage, comme bêcher le terrain, et tu m’accompagneras  à la salle de sport où nous ferons ensemble de la culture physique. Ainsi nous compléterons nos compétences. Qu’en penses-tu grand frère?

 

- Je suis ok petit frère ».

 

Quel bel échange de cultures !

 

Dorémi

Juillet 2023



16/08/2023
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 468 autres membres