Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 14 – 2001 - sujet 3 – Chat

a14s3a.jpg

Filant doucement, sans bruit, ses coussinets encore humides du sang tiède de l’oiseau qu’il vient de mettre à mal, le chat regagne le logis. Devant la porte encore fermée, il se couche sur le coussin qui lui est destiné, à côté du paillasson, et entreprend une toilette méticuleuse, qui l’aide à garder sa forme et sa santé. Les chats sont des animaux très propres. Patiemment, il va attendre que la maisonnée s’éveille, puis, fatigué par sa nuit de chasse, et après un petit tour à sa ration de croquettes et son bol d’eau, il pourra se reposer toute la journée sur le lit moelleux des enfants partis à l’école.

Ah ! La vie de chat ! Si vous aviez la curiosité de vous pencher  sur le phénomène, vous seriez surpris et en même temps émerveillés par le mystère de cette nature vivante, douce et sauvage, à la fois câline et indépendante, faisant rayonner autour d’elle une aura apaisante, reléguant au loin tous les soucis. Sans vouloir le traiter d’antidépresseur, il apporte malgré tout une certaine sérénité et dégage des ondes bienfaisantes. Son existence très ancienne nous laisse penser qu’elle est contemporaine de celle de l’homo sapiens.

a14s3.jpg

Mais plus près de nous, Félicette, chatte française, fut l’objet d’une extraordinaire expérience : Elle fut  la première chatte lancée dans l'espace le 18 octobre 1963 dans le cadre du programme spatial français, dans une fusée Véronique AGI nᵒ 47, lancée du Centre interarmées d'essais d'engins spéciaux à Hammaguir dans le Sahara algérien. Elle effectua un voyage de 10 minutes dans l’espace et y survécut !

Indomptable, le chat  se domestique bien. Il dort de 12 à 15 heures par jour, s’attache plus à sa maison qu’à ses maîtres et peut parfois décider de changer de domicile si la gamelle lui paraît meilleure ailleurs.

Le dos arrondi, le poil hérissé, il parait bien plus gros qu’à l’ordinaire. Sa queue dressée vacille de droite à gauche. Sur ses pattes tendues, il écarquille ses yeux dorés, retrousse ses babines, dévoilant des canines nacrées  acérées comme des poignards. Ses pattes de velours contiennent encore ses griffes rétractiles qui ne manqueront pas de surgir si la menace persiste. Le voilà très en colère.

Sa sexualité est somme toute assez piquante  à cause de la présence sur son pénis de 150 épines qui,  lors de l’accouplement,  empêche  la femelle de se sauver avant la fin de l’acte qui est pour elle une vraie torture !

Existe quand même une grande interrogation : pourquoi les chats pressentent-t-ils les tremblements de terre avant les humains ? Serait-ce à cause des terminaisons sensorielles situées dans ses coussinets ?

Et pourquoi les chats retombent-ils toujours sur leurs pattes ? Aux USA, un chat a chuté de 63 mètres de haut et est arrivé indemne au sol. Histoire d’oreille interne dit-on !

Il est beau, il est doux, il est souple, agile, son  ronronnement est source de bonheur, ses yeux sont merveilleux, car le chat est nyctalope : la luminosité influence la forme de sa pupille allongée en fente étroite. Bien que fort myope, il voit très bien la nuit. Deux phares lumineux, la nuit sur le mur du jardin ?  Regardez ! Le chat n’est plus très loin !

Amis des chats, j’espère ne pas vous avoir ennuyé avec mes bavardages, chat n’était pas mon intention ! 
Chalut à tous !

 

Shunt 10.09.21



19/09/2021
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres