Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 14 – 2019 - sujet 2

 

« Complainte Aquatique »

 

 

Ondine lance des perles de pluie sur les pierres brillantes qui bordent le ruisseau, elles glissent et s’évanouissent en soupirsseuls les « grinoules » entendent leur légère plainte. L’ondée aurait aimé iriser les nénuphars sous la lumière adoucie du soir mais la belle nymphe en a décidé autrement. Elle rit aux éclats en jouant avec les gouttelettes et sa voix cristalline brise une bouteille bleutée qui voguait sur l’eau. En sort un petit bateau blanc aux voiles décorées de notes de musique. Ondine intriguée l’attrape de sa queue de sirène et le pose sur une table de mica transparent. Elle s’installe et commence à murmurer la mélodie.

Les grinoules aimeraient bien savoir ce que raconte ce curieux message musical et cessent leurs coassements…silence !!

Serait-ce un souvenir d’amoureux aquatique ?

Ondine chante alors doucement une complainte  :

 

Devenir roi des eaux loin de toi est un supplice chaque jour,

Avancée jusqu’à ton cœur ma petite embarcation te supplie,

Courir jusqu’à toi m’est interdit, je suis prisonnier d’un saule tortueux

Qui veut que j’épouse une grande noctule abritée dans ses branchages,

Mon royaume me sera alors rendu mais à mille lieux de ton Lac  

Délivre moi, Belle Nymphe, nage jusqu’aux racines de cet arbre,

Viens avec ton ami le brochet aux dents acérées pour les cisailler

Toi seule es ma destinée, en suivant l’avenue des algues pourpres tu me trouveras, Amour,

Je t’attends, je t’attends… 

 

Les gros yeux globuleux des grinoules s’emplissent de larmes vertes comme l’eau de la mare où elles se sont rassemblées pour écouter Ondine. C’est si beau l’Amour !

la grenoulle etONDINE.jpg

Ondine touchée par cet appel pose le petit bateau sur un morceau de mousse des bois, met des fleurs de lotus dans ses cheveux, et plonge gracieusement jusqu’au fond marine du grand lac accompagnée par le brochet et une multitude de petits poissons versicolores…elle nagera toute la nuit pour arriver à l’aube quand la grande noctule sera couchée…et que le saule refroidi de rosée s’éveillera à peine, alors elle œuvrera avec ses amis…

 

Claudine



05/06/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres