Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 14 - 2020 - sujet 2

 

Maison d’hôtes

 

Citadins depuis toujours Catherine et Hervé, jeunes retraités mariés depuis trente ans rêvaient de s’installer à la campagne.

 

En 2019, Catherine hérita de son père d’une somme d’argent et d’une grande maison. Comme préface à l’acte notarié, le père mentionnait que c’était sa fille qui avait pleins pouvoirs pour gérer les biens de l’héritage. Le temps de la succession leur permit de réfléchir à ce qu’ils allaient faire de l’héritage.

 

Or, une idée trottait depuis longtemps dans la tête de Catherine : ouvrir une maison d’hôtes. Hervé n’était pas contre mais il aurait préféré attendre et faire des placements afin de gagner plus d’argent. Mais comme elle était en quelque sorte souveraine dans le ménage, Hervé accepta la proposition de sa femme sans rechigner.

 

Le jour de la prise de la décision, leur fille Émilie ramassa dans un champ un trèfle à quatre feuilles, symbole de bon augure.

 

Catherine, anxieuse de nature avait l’habitude d’aller voir différents médiums avant de prendre des décisions importantes. Cette fois-ci, elle alla consulter une tarologue qui lui dit que les cartes qu’elle avait tirées étaient bonnes à l’exception du neuf d’épée, signe de difficultés et de crise.

 

Perplexe, elle ne parla pas de cette visite à son mari.

 s2.jpg

Le couple fit beaucoup de travaux pour transformer la bâtisse en agréable maison d’hôtes. Une bonne partie de l’argent hérité fut engloutie. Au début de cette année 2020, ils commençaient à recevoir des hôtes, mais la crise causée par le Covid provoqua un immense bouleversement économique en particulier dans le tourisme et stoppa net leur activité.

 

La situation devenait grave : ils n’avaient pas de grosses retraites et beaucoup de frais. Hervé déposa une demande de prêt auprès de leur banque qui était la succursale dans laquelle il avait fait sa carrière. La banque leur octroya un prêt exceptionnel remboursable en plusieurs années : ils étaient sauvés.

 

Quelques mois plus tard, les Français ne pouvant plus partir à l’étranger le couple se frotta les mains : toutes les chambres d’hôtes étaient maintenant occupées.

 

Iris



04/09/2020
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres