Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 15 - 2018 - 3ème sujet

 

1cd741f8.jpg

 

La perle

 

Bientôt dix années se sont écoulées ici-bas

Eternité dans ce monde étranger dont je rêvais autrefois

Rythmée par la vie de la cours, paraître et n’être pas moi

Y a-t-il quelque chose que je regrette plus que tout ?

La douceur du foyer que j’ai abandonné pour un rêve fou.

 

Je les observais souvent, voguant au gré du vent

Essuyant moult tempêtes, mais toujours se relevant

Un prince dans le cœur, sur un navire toujours plus loin

N’étais-je pas jeune alors, pleine de folie et d’ambition ?

Enivrée d’un homme aperçu une fois, dont j’ignore toujours le nom.

 

Fille indigne de mon rang, je vous ai désobéi

Il n’a fallu qu’un mot, un seul, pour que mon rêve soit accompli

La voix sourde à vos avertissements, je vous ai trahi.

Là, dans les profondes ténèbres, la sorcière a exaucé mon vœu

En échange de votre joyau et de mes mots, ce que j’avais de plus précieux.

 

Accoster dans ce monde qui n’est pas mien fut une merveilleuse frayeur

 

Longues années parmi les hommes, j’ai fini par me repentir de mon erreur

Avec  ce qui me reste de voix, je vous implore de tout cœur, reprenez-moi !

 

Prince que j’ai aimé, je te remercie de m’avoir dévoilé la vérité

Etre exceptionnel de franchise, plein de vices et excellent de médiocrité

Rire de moi a été dix ans durant le loisir de tes journées

La cours te suivait, ricanements intempestifs et courbettes

Et que pouvais-je y répondre, moi, muette ?

 

Je vous en supplie, entendez cette vaine prière

Où que vous soyez, ne faites pas la sourde oreille, ô ma Mer

Y a-t-il quelque chose pour apaiser votre colère ?

Accordez mon retour et je serai la plus fidèle à la maison

Une grâce royale contre l’apprentissage d’une leçon.

 

Dans le silence et le fracas de la tempête intérieure qui fait rage

Epargnez à votre fille fautive dix nouvelles années de naufrage.

 

Loin de vos yeux pers, elle n’a jamais cessé de songer, de croire

Au jour heureux où elle pourra enfin vous revoir.

 

Mais si vous estimez que la leçon n’est pas bien apprise,

Elle consentira à rester, à subir les humains et leur emprise

Rêvant sans cesse au royaume qu’elle quitta enfant.

 



10/11/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres