Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 20 - 2019 - 1er sujet

ENFIN.

 thumbs_felicia_simion_07.jpg

 

Illustration :  Félicia Simon

 

Là. Elle avait enfin l’air calme, paisible et serein.  Elle était magnifique avec ses cheveux noirs de jais, qui lui faisaient comme une couronne de malheur, encre de Chine autour de sa tête. Sa peau blanche comme les pensées les plus pures faisait de l’ombre à la neige qui tombait par cette froide soirée d’hiver.

 

Les branches des saules, raidies de givre, courbaient devant sa majesté, la nature ralentie et endormie se prosternait devant elle et lui rendait hommage en toute intimité. Ses amis les corbeaux avaient retardé l’heure de leur coucher pour lui partager une dernière fois le chant que toute sa vie elle avait entendu. Perchés sur des rameaux noircis de nuit, invisibles, ils chantaient pour elle, leur cri rompant la quiétude qui avait repris ses droits dès que le Soleil avait disparu à l’horizon en myriades de raies orangées.

 

Si jeune. Dans ses atours les plus épurés, et pourtant les plus beaux, avec sa fraîcheur virginale, les gouttes d’eau gelées lui faisaient de sublimes parures scintillantes à la lumière des étoiles. Toute la tension de ses jeunes années avait quitté son visage apaisé, disparue la crainte de décevoir ses sujets, envolé le souci de penser au bien de son peuple avant de s’occuper de soi, finie l’abnégation, elle allait connaître maintenant la paix éternelle, dans un royaume nouveau, sans aucun bruit pour la réveiller, un royaume où le temps ne s’écoule plus, où rien ne pourrait la déranger.

 

Elle serait reine dans ce royaume plongé dans une torpeur qui ne passerait peut-être pas avec l’avènement du printemps. Le rouge terne quittant son coeur en volutes paresseuses troublait le tableau mais finirait bien par n’être qu’un mauvais souvenir, et elle pourrait enfin se reposer après une longue journée à régner. Mais elle s’était assurée de ne pas laisser son peuple livré à lui-même.

 

Là. Sous l’épaisse couche de glace qui recouvrait le lac où elles marchaient ensemble autrefois, jeunes filles innocentes et liées par le sang, inséparables, heureuses et soudées, elle avait enfin l’air en paix. Elle en avait le droit, après tout. Des années durant, après avoir vaincu la méchante reine, la jeune femme aux lèvres rouges avait endossé avec plaisir les responsabilités qui incombaient à sa tâche, délaissant son aînée aux cheveux de feu, la reléguant au beau rôle de princesse esseulée qui attend en vain un prince charmant dont elle refusait de dépendre, pavanant à la cours, presque autant adulée que sa sœur. Mais elle n’était pas la reine de ce pays qui pourtant lui revenait de droit.

 

Jusqu’à ce soir, près du lac. Le poison qu’elle versait goutte à goutte dans sa coupe depuis des années maintenant avait enfin fait effet. La reine était au plus mal, elle quittait rarement sa chambre, son état inquiétait ses conseillers. Elle avait pris ses dispositions et avant que tout ne dérape, elle avait abdiqué. Laissant le trône entre les mains souillées de sa sœur.

 

Ses forces l’abandonnaient, mais elle avait tenu à se promener une dernière fois autour du lac, avec elle, sa sœur, celle qui lui avait pris sa vie.

 

  • Gouverner m’a rendue plus sage, ma Rose, plus forte aussi. Mais ce lac renferme une contrée ténébreuse dont je ne sais rien. Elle m’attire, comme un interdit à transgresser. Alors j’ai pris ma décision. Je veux explorer ses eaux glacées. Tu m’y aideras toi, n’est-ce pas  ? 
  • Oui, Blanche. Je te le promets.

 

La nuit entourait Rose Rouge comme un linceul, elle n’était qu’une silhouette veillant sa sœur, avant qu’elle ne rejoigne sa dernière demeure, sous le chant plaintif des corbeaux rassemblés dans les hautes cimes. Demain, on l’acclamerait en tant que nouvelle reine, et son souhait le plus cher se réaliserait. Elle gouvernerait. Jusqu’à ce qu’elle paye le prix de son ascension.

 

 

Yarenai

 



09/11/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres