Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 16 - 2021 - sujet 4

Point de vue de la caissiére. Elle s’appelle ANNE.

 a16.jpg

 

Je suis en retard, j’en connais un qui ne va pas me louper.

J’ai tellement mal dormi. J’ai pensé à Jimmy toute la nuit. Dire que celui là m’a trompée avec  la colocataire de Maman ! je n’en reviens pas…. Cette espèce de Sainte Nitouche qui s’est lamentée jusqu’à ce que maman cède au nom de je ne sais quelle vieille amitié entre sa mère et la mienne !

Je suis vraiment la dernière des cruches ! Je m’appelle Anne, mais je suis vraiment une Anesse !

 

Hou la la ça sonne dans le vestiaire, j’ai juste le temps d’enfiler ma blouse et vite rejoindre ma caisse.

Je ne sais pas ce qu’ils ont ce matin, mais voilà dejà des papys et mamies dans les rayons.

C’est bien ma veine ! moi qui espérais du calme en ce 1er novembre, on croirait qu’ils n’ont rien à faire d’autre que des COURSES !

Entre ça et le cimetiére, quelle journée !

 

J’ai pas le moral, je renifle, mon masque me géne, au moins on verra moins mes yeux bouffis… Je compte ma caisse mais je suis complétement groggy,  pas question pourtant de faire encore une erreur sinon le Boss va finir par me liquider. Tiens voilà ma copine Lili.

 

« Couxou Anne ! pas trop fatiguée ? je ne pensais pas te voir ce matin , je te croyais en récup !

 

Hé bien NON Lili, j’ai été réquisitionnée, avance tes affaires sur le tapis, il roule mal ce matin. J’ai la guigne !

 

Qu’est ce qui t’arrive  ? au fait Jymmy va bien ?

 

Ne me parle pas de celui là , il s’est bien foutu de moi,, tu sais la Nénette en coloc chez Maman, enfin la squatteuse, je dirais plutôt ! elle se tape mon mec..

 

Quoi ? tu parles de cette nunuche ? tu es sûre ?, elle a l’air complètement barrée… j’y crois pas !

 

A mi voix, elle poursuit :

 

Hé si pourtant , ce lâche a fini par cracher le morceau…il l’a rencontrée à la piscine et l’a ramenée chez ma mére, un complot, je te dis et moi qui croyais qu il voulait simplement rendre service à une paumée de la citrouille, le voilà dans son lit ! Et ma mére, le plus joli, n’a rien compris et pleurniche sur son sort…et le mien alors ? tu crois qu’elle s’y intéresse, mais pas du tout, elle a seulemen peur de ce diront les voisins vu que j’ai fait un scandale dans l’escalier… et je morfle crois moi,  je l’aimais mon  Jymmy comme une fofolle…mais j’ai pas de chance, je tombe toujours sur des mecs relous… J’en ai marre, passe moi tes articles, hou ce tapis, il est encore bloqué…

 

Anne soupire à fendre l’âme, son masque descend sous son nez,  puis les larmes lui montent aux yeux, et pendant ce temsp la file des clients s’allonge et s’allonge, Anne se trompe en passant les articles… Il faut appeler la responsable des caisses. Ça prend un temps fou entre le moment où Anne l’appelle et où une Nana qui se la pète un peu arrive avec sa clé pour ouvrir la caisse et réparer les erreurs.

 

Une cliente très agitée tape ses ongles sur le rebord de son caddie, elle est pressée , Anne  l’a remarquée.

La cliente ne l’a pas quittée des yeux depuis des minutes. Elle a un regard courroucé qui lance des flammes.

Lili essaye de faire patienter le papy qui est juste derrière elle, en lui disant que ça va s’arranger, et puis il fait beau, alors profitons du moment, le papy groméle, lui aussi voudrait bien que la caisssiére prenne un peu de vitesse et fasse avancer ce tapis fainéant ! et qu’elle cesse de parlementer comme ça au moins elle ne se tromperait pas !

 

La cliente aux ongles sonores fait claquer ses talons et change de caisse, elle giflerait bien la caissiére …

 

Anne reprend les articles et les passe un peu fiévreuse devant le scanner, Lili cherche sa carte bancaire au fond de son sac, elle fait tomber ses clés, ne sait plus où est sa carte de fidélité,  papy s’agace et lance : « On va y passer la journée  ou quoi, j’ai des fleurs à mettre au cimetière moi ! » 

 

Tout le monde est sur les nerfs, et voilà qu’un gros lourdaud pousse tout le monde avec son caddie pour passer dans la file voisine en bousculant une  jeune famme enceinte qui essaye de se glisser à la caisse prioritaire. Anne les voit, c’est juste la caisse devant la sienne. Décidemment c’est la foire d’empoigne !

 

Lili a fini  par payer et s’en va en faisant  un petit signe de la main, et jette un « t’en fais pas , je t’appelle ce soir… »

Le papy est sur les dents et les yeux lui sortent de la tête.. un vrai gremlin pense Anne…

Vivement ce soir…et puis Non, Jymmy me va me manquer, je le déteste, il me pourrit la vie mais  je suis accroc, merde alors, mais qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ?

Elle se trompe encore…et du coup quitte sa caisse en sanglots et va se réfugier dans le vestiaire.

 

Une chefesse arrive et prend sa place en s’excusant au nom du magasin, très digne elle  s’assied bien droite et commence à faire défiler les articles, ça roule à une vitesse folle, le tapis remarche ! comme quoi cette pauvre Anne a vraiment la poisse…

 

Le papy bute dans la jeune femme enceinte qui s’affale  sur le portant des vêtements , le gros lourdaud bouscule le Papy qui fait tomber une barquette de petites pâtisseries, tandis que l’énervée a laissé son caddie en plein milieu d’une allée ! Anne toujours dans le vestiaire dévalise une boite de kleenex.

 

Ha vive les jours fériés en supermarché !! quel 1er Novembre…

 

Clohe



29/11/2021
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres